at-tawhid.net

Les mu'tazilites - al mu'tazilah ('Abd Ul Qâhir Al Baghdâdî)

8 Septembre 2011, 22:07pm

Publié par at-tawhid.net

 

Al Imâm Abul Mansûr 'Abd Ul Qâhir Al Baghdâdî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

« Dans la période des Tâbi'în, du temps de Hasan Al Basrî plus particulièrement, Wâsil Ibn 'Atâ° a émergé avec son concept de « la station entre les deux stations. » Il a affirmé qu'un musulman qui commet un péché majeur n'est plus un croyant, et qu'il n'est pas non plus un mécréant, mais qu'il est dans une station intermédiaire entre le la mécréance (al kufr) et la croyance (al imân), celle de la transgression (al fisq), et qu'il restera éternellement en Enfer. Al Imam Hasan [Al Basrî ] les a expulsés de son cercle d'enseignement (halaqah), et ils se sont isolés près d'un des piliers de la mosquée. En conséquence, ils ont été connus comme étant « al mu'tazilah – les mu'tazilites », ce qui signifie : « ceux qui s'isolent ». Les mu'tazilites se sont par la suite divisés en 20 sous-sectes différentes, chacune faisant l'anathème des autres, dont le point commun entre elles était une insistance exagérée sur l'utilisation de la raison. Ils ont essayé d'interpréter l'Islâm à la lumière de la logique de premier ordre. Leurs autres croyances incluaient :

  • Qu'il est permis, lexicalement, d'attribuer la création des actes aux êtres humains.

  • Que le Qur°ân est créé.

  • Que les Attributs d'Allâh ne sont pas éternels.

  • L'interprétation des versets allégoriques sans exception, de sorte qu'ils ont nié que les croyants verront Allâh dans l'au-delà.

Bien qu'ils constituent une secte déviante, cela ne diminue pas la valeur de la totalité de leurs ouvrages, parce que certains mu'tazilites étaient accomplis dans certaines branches des sciences islamiques. Par exemple, Az Zamakhsharî, l'auteur de l'exégèse coranique renommée intitulée « Al Kashshaf », était un mu'tazilite, bien qu'on ait rapporté qu'il s'est repenti et a rejoint le rang des Ahl Us Sunnah peu de temps avant sa mort, comme on peut l'attendre d'un savant de son calibre. »

 

Fin de citation.

 

Source : Farq Bayn Ul Firâq de l'Imâm Abul Mansûr 'Abd Ul Qâhir Al Baghdâdî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).

Commenter cet article