at-tawhid.net

Parfumage du défunt et de son linceul (Ibn Abî Zayd Al Qayrawânî et Al Âbî Al Azharî)

23 Septembre 2011, 07:21am

Publié par at-tawhid.net

Al Imâm 'Abdu Llâh Ibn Abî Zayd Al Qayrawânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il convient de parfumer le corps du défunt en disposant le parfum entre les différents tissus qui composent le linceul, ainsi que sur le corps et particulièrement sur les endroits touchant le sol lors de la prosternation. » [Ar Risâlah].

 

Et Ash Shaykh Sâlih Al Âbî Al Azharî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« Il est recommandé de sécher le corps avec une serviette propre avant qu'il ne soit parfumé, et il est recommandé que ses vêtements soient enduits de parfum un nombre impair de fois, comme trois fois, cinq fois, sept fois etc.

 

Le hanût qui est semblable au musc blanc, l'ambre ou le camphre, seront disposés entre les étoffes, c'est-à-dire sur chaque tissu sauf sur celui du dessus. [On parfumera également des endroits du corps] comme les yeux, les oreilles, le nez, la bouche et les narines en l'étalant sur le tissu et en le mettant sur le dessus des yeux, des oreilles et du nez, mais sans en mettre à l'intérieur de ceux-ci, ainsi que sur les endroits touchant le sol lors de la prosternation tels que le front, le nez, les genoux, les mains et les orteils. » [Thamr Ud Dânî].


Commenter cet article