at-tawhid.net

Parole du Muftî Ahmad Ibn Zaynî Dahlân au sujet de Mohammed Ibn 'Abd Il Wahhâb

12 Mars 2010, 19:18pm

Publié par at-tawhid.net

 

Le Muftî Shâfi'ite de Makkah du temps de l'invasion des Lieux Saints par les wahhâbites, Al Imâm Ahmad Ibn Zaynî Dahlân Ash Shâfi'î Al Makkî, décédé en 1304 (qu'Allâh lui fasse miséricorde), a dit :

 

« Le fondateur de cette secte maléfique était Mohammed Ibn 'Abd Il Wahhâb. Il était originaire de l'Est [de l'Arabie] et était un membre des Banû Tamîm [...]. Il débuta ses études à Médine, que les meilleurs prières et salutations soient sur son hôte.

 

Son père et son frère, le Shaykh Sulaymân Ibn 'Abd Il Wahhâb, étaient des hommes vertueux et savants ; tous deux furent ses maîtres. Très tôt, ils pressentirent qu'avec lui paraitraient la déviation et l'égarement. Témoins de ses propos bellicistes, de son comportement associable, et de son antagonisme prononcé sur de nombreux sujets, ils dénoncèrent sa perfidie et mirent les gens en garde contre lui. Allâh confirma leur pressentiment, lorsque Mohammed Ibn 'Abd Il Wahhâb propagea ses élucubrations déviationnistes et dévastatrices par lesquelles, au détriment des Imâms en religion, tant d'ignorants se sont égarés. Pour cela, ils eurent recours à la condamnation par la déclaration de mécréance (at takfîr). Il prétendait que se recueillir sur la tombe du Prophète, que son intercession, celle des autres prophètes, des saints et des gens vertueux, que se rendre sur leur tombe était de l'association (ash shirk), qu'utiliser le vocatif « Yâ Muhammad » l'était également - tant pour lui que pour d'autre - qu'attribuer, même au sens figuré, un bienfait à un autre que Allâh, était de l'association, comme le fait de dire : « Ce médicament m'a fait du bien ! » ou bien encore : « L'intercession par tel Saint m'a été bénéfique ». Il adopta des arguments sans aucun rapport avec ses allégations. Il élabora des théories fallacieuses et enjolivées avec lesquelles il trompa le commun des gens. Pour les convaincre, il composa des épîtres. Tous ses adeptes finirent par être convaincus que la majorité des Gens du Tawhîd étaient des mécréants (kuffâr). […]

De nombreux maîtres ayant instruit Ibn 'Abd Il Wahhâb et résidant à Médine, disaient de lui : « Il se perdra ou, par lui, Allâh perdra ceux qui le soutiendront et le prendront pour compagnon », et il en fut ainsi. En élaborant cette doctrine, il prétendait revivifier les valeurs du gogme du tawhîd et le préserver de l'association car [selon lui], depuis 600 ans les gens étaient revenus à l'association et qu'il lui fallait assainir les convictions religieuses. Pour ce faire, il appliqua aux Gens du Tawhîd des versets révélés à l'intention des associateurs. »

Fin de citation.

Source : Al Fitnat Ul Wahhâbiyyah de l'Imâm Ahmad Ibn Zaynî Dahlân Ash Shâfi'î (qu'Allâh lui fasse miséricorde).

Commenter cet article