at-tawhid.net

Préambule (Al Jurjânî, Ibn Hajar, Ahmad Bamba...)

4 Mars 2010, 12:08pm

Publié par Al Muwahhidûn

 

Qu'est-ce que « al qadâ° - l'arrêt » ?

 

Al Imâm 'Alî Al Jurjânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Dans l'usage courant, c'est la décision ou le jugement (al hukm). Dans le vocabulaire technique, c'est le principe Divin et universel de décision dans les entités déterminées des réalités existenciées, telles qu'elles sont par rapport à Lui, Allâh, entités dont les états évoluent depuis le Sans-Commencement jusqu'au Sans-Fin. » [Kitâb Ut Ta'rîfât].

 

Qu'est-ce que « al qadar - la prédestination » ?

 

Al Imâm Ahmad Ibn Hajar Al 'Asqalânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Ce qu'il signifie est le fait qu'Allâh sache comment les choses seront et le moment durant lequel elles apparaîtront, et ceci avant même de les avoir créé. Ainsi, Il créé ce qu'Il sait déjà qui se passera. L'ensemble des choses qui arrivent provient de Sa connaissance, de Son pouvoir et de Sa volonté. » [Fath Ul Bârî].

 

Définition de conclusion :

 

Al Imâm Abû Bakr Al Bayhaqî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Par ces deux termes on entend que par Sa science, Allâh (qu'Il soit exalté) connaît déjà, avant sa venue à l'existence, tout être crée et qu'Il a voulu son existence. Il l'a mis en existence conformément à ce qu'Il a arrêté pour lui et Il a voulu ce qui émanera de cet être en sachant que ni les actes de l'homme, ni toute autre chose n'y sont soustraites, peu importe d'ailleurs qu'il s'agisse d'actes bons ou mauvais, relevant de l'obéissance ou de la désobéissance ; de même que n'y est pas soustrait tout ce qui arrive à l'homme et tout ce qui se produit dans l'univers comme événement. Tout ceci relève de la foi. C'est par ce biais que se réalise l'exigence de la foi relative au décret et à l'arrêt. Ce qui vient d'être donné plus haut comme définition succincte du sens du décret et de l'arrêt se fonde sur des principes irréfutables et indiscutables quant à leur signification. »

 

En quoi consiste la croyance en la prédestination ?

 

Ash Shaykh Ahmad Bamba Al Hasanî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Votre Foi au Décret du Miséricordieux, Celui-là qui est Le Noble, Le Sécurisant et Le Bienfaiteur, consiste en votre conviction que tout ce qui arrive, secrètement ou manifestement, dans quelque circonstance que ce soit, relève de la Connaissance de notre Seigneur, de Sa Volonté et de Son Pouvoir qui engendre le bienfait. Que ce soit du bon côté, comme l'observance des obligations Divines par les adorateurs d'Allâh, ou du côté opposé, comme la pratique de ce qui est prohibé, que ce soit agréable, comme la récompense accordée aux Musulmans, ou amer, comme le châtiment des transgresseurs, tout ce qui se produit, de façon apparente ou cachée, relève du Décret de mon Seigneur, Le Dominateur. Son Décret réalise sans aucun doute les souhaits de celui qui est épris de Lui et efface les préjudices de celui-ci. Son Décret entraîne également le châtiment et la condamnation à l'encontre de celui qui Lui est rebelle, de même que les voiles (des ténèbres). Il est obligatoire de croire que la causalité est l'apanage d'Allâh, mais point celui des créatures, il n'est pas, parmi l'ensemble des créatures, une seule d'entre elles qui soit (dans l'absolu) la cause d'un effet quelconque, cette assertion est apodictique. » [Tazawwud Us Sighâr].

 

L'importance de cette croyance :

 

Al Imâm 'Abdu Llâh Ibn Al 'Abbâs (qu'Allâh l'agrée ainsi que son père) a dit : « Al qadar est l'essence du tawhîd. Celui qui adore Allâh Le Tout-Puissant, Seul, tout en ayant foi au qadar, possède un tawhîd parfait. Quant à celui qui croit en Allâh, Seul, mais qui ne croit pas au qadar, celui-ci à détruit son tawhîd par le fait de ne pas y croire. »

 

Un hadîth sharîf :

 

Al Imâm Abû 'Îsâ At Tirmidhî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a rapporté que le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit à Sayyidunâ 'Abdu Llâh Ibn Al 'Abbâs (qu'Allâh l'agrée ainsi que son père) : « Sache que même si toute l'humanité se réunissait pour te faire du bien, elle ne pourrait te faire du bien que dans la mesure où Allâh te l'a prédestiné. Et sache que si toute l'humanité se liguait afin de te faire du mal, elle ne pourrait te faire du mal que dans la mesure où Allâh te l'a prédestiné. Les plumes ont fini d'écrire, les feuillets ont séché. »

 

Commenter cet article