at-tawhid.net

Sur le fait de recourir aux causes secondes et aux moyens offerts par Allâh à Ses créatures (Al Bayhaqî)

21 Mars 2011, 22:04pm

Publié par at-tawhid.net

Al Imâm Abû Bakr Ibn Al Husayn Al Bayhaqî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

 

« Croire à la prédestination (al qadar)ne dispense pas de recourir aux causes et aux moyens et n'invite pas à l'inaction et à la paresse comme beaucoup d'ignorants le prétendent. Au contraire, il invite à y recourir comme nous aurons l'occasion de le développer par la suite. Il suffit de rappeler ici ce que nous avons dit dans le huitième principe, à savoir que ce qu'Allâh a déterminé, Il l'a déterminé selon des causes. Donc toutes les causes et tous leurs effets relèvent des déterminations d'Allâh.

Aussi, nous devons y recourir pour obtenir des résultats en fonction des liens qui existent entre les causes et leurs effets. D'ailleurs, le fait de s'abstenir du recours aux causes est, dans le fond, se détourner de la Loi d'Allâh, la contester et la déprécier. Parce que la loi religieuse en Islâm a fait de la foi et des bonnes œuvres des causes, ceci en faisant dépendre d'elles des résultats comme la félicité, le bonheur, le succès, l'agrément d'Allâh et l'entrée au Paradis, au même titre qu'elle a fait de l'impiété, des actes de désobéissance et de l'opposition à la loi religieuse des causes dont dépendent des résultats comme le malheur, le courroux divin et l'entrée en Enfer.

Aussi, celui qui se détourne de ces causes se dépouille de la foi; il ne lui sert à rien de prétendre fallacieusement :
« Ce qui a été décrété se produira, peu importe mon recours ou non aux causes ! » Ceci parce qu'Allâh a promis le succès en recourant à des causes précises. Donc il faut y recourir. Celui qui veut obtenir ces effets sans leurs causes est semblable à celui qui veut des enfants sans se marier.

Toutefois, on doit savoir ici que recourir aux causes et aux moyens ne signifie pas que le cœur doit s'y attacher et croire que ces causes aboutiront inéluctablement à leurs résultats. Car dans toutes les créations il n'y a aucune cause qui conduit inéluctablement à son effet. Car il faut l'intervention d'autres causes et l'élimination de certains empêchements pour que la cause conduise à son effet. C'est pourquoi le cœur doit s'appuyer uniquement sur Allâh afin d'obtenir l'effet recherché, et non sur les simples recours à la cause. »

Fin de citation. 

 

Source : Prédestination et Libre-Arbitre en Islâm de l'Imâm Abû Bakr Ibn Al Husayn Al Bayhaqî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).


Commenter cet article