at-tawhid.net

Réfutation du commentaire du hadîth an nuzûl fait par Ibn Al 'Uthaymîn - Partie 1 (Al Muwahhidûn)

29 Mars 2010, 16:58pm

Publié par at-tawhid.net


Le wahhâbite Ibn Al 'Uthaymîn fut questionné sur un hadith très connu concernant An Nuzul : « la descente ». Ce hadîth rapporté authentiquement par l'Imâm Muhammad Al Bukhârî selon Sayyidunâ Abû Hurayrah (qu'Allâh les agrées) dit : « Notre Seigneur, qu'il soit exalté, descend (yanzîlu) toutes les nuits au premier ciel durant le dernier tiers de la nuit, Il dit alors : « Qui M'invoque afin que Je l'exauce, qui Me demande afin que Je lui donne, qui se repent afin que J'agrée son repentir ? ». »

 

Nous allons voir dans cet article la différence de compréhension de ce genre de paroles ambiguës entre les innovateurs, ici les anthropomorphistes de la branche wahhâbite, et les Ahl Us Sunnah, des Salaf jusqu'à nos jours. Nous apprécierons également le flot d'insultes et d'accusations en tout genre sur quiconque n'accepterait pas l'hérésie anthropomorphiste de la part de Ibn Al 'Uthaymîn.

 

Voici donc ce qu'a dit Ibn Al 'Uthaymîn lorsqu'on lui demanda de commenter ce hadîth ; et pour quiconque est arabophone, ce texte est trouvable en Arabe sur le site du shaykh.

 

Il dit :

 

« Ce hadîth est un hadîth immense, certains parmi les gens de science disent qu'il a atteint de le degré du hadîth mutawâtir (authentique et rapporté en masse), il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'un hadîth connu. Ash Shaykh Al Islâm Ibn Taymiyyah (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a fait l'exégèse de ce hadîth dans un livre et a détaillé les enseignements qu'il détient. Il indique clairement la descente [physique] d'Allâh (que Sa Puissance soit magnifiée et Sa Majesté soit célébrée) puisqu'il dit : « Notre Seigneur descend ». La descente fait partie des Attributs d'action, car il s'agit d'une action et cette descente est en toute vérité celle d'Allâh par Son Essence. Car le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) la rattaché à Allâh, et nous savons tous que le Messager (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) est le plus savant concernant Allâh.

 

Et nous savons également qu'il est la plus éloquente des créatures, et qu'il est le plus véridique sur ce qu'il dit. Il n'y a aucun mensonge dans ses propos, il ne peut rien inventer sur Allâh (que Sa Puissance soit magnifiée et Sa Majesté soit célébrée) ni sur Ses Noms, ni sur Ses Attributs, ni sur Ses Actions et ni sur Ses Lois, Allâh (que Sa Puissance soit magnifiée et Sa Majesté soit célébrée) a dit : « Et s'il avait forgé quelques paroles qu'ils Nous avait attribués, Nous l'aurions saisi de la main droite, ensuite Nous lui aurions tranché l'aorte. » (Al Haqqah – Âyât 44 à 46). Nous savons également que le Messager (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) est le meilleur des conseillers et que nul ne lui est égal dans le conseil qu'il puisse apporter à la création. Nous savons également que le Messager (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) souhaite seulement la guidée pour tous, ceci fait partie de ses conseils pour qu'ils suivent la guidance et ne s'égarent pas, il désire seulement que la création soit guidé.

 

Alors quand il dit : « Notre Seigneur descend », si quelqu'un dit le contraire du sens apparent de ces mots il a certes accusé le Prophète de ne pas être savant. Par exemple si il dit le sens veut dire que cela signifie « la descendre de Son ordre », nous disons : « Es-tu plus savant que le Prophète en ce qui concerne Allâh ?! Le Prophète dit : « Notre Seigneur descend », et toi tu dis : « Son ordre descend », qui est le plus savant ? Toi ou le Messager ?! » ; ou alors il l'a accusé de ne pas vouloir conseiller la création en cachant la vérité et en leur révélant le contraire.

 

Il ne fait aucun doute que la personne qui parle aux gens par des propos opposés à ce qu'il doit révélé et certes un mauvais conseiller.

 

Nous pouvons dire aussi : « Tu as accusé le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) de manquer d'éloquence et de compréhension, car il pense une chose et ne l'exprime pas, il veut dire l'ordre de notre Seigneur, mais il dit : « Notre Seigneur descend », car il ne différencie pas l'un de l'autre, tes propos sont emplis de déshonneur envers le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) il convienne donc que tu craignes Allâh !! Et que tu ais foi en ce qu'a dit le Messager d'Allâh : qu'Allâh par Son Essence descend en toute vérité ! »

 

Fin de citation.

 

Le stratagème du question-réponse et de l'agressivité est très efficace sur un homme de peu de foi, mais en vérité cette parole est un ramassis d'égarement et une tromperie manifeste sur laquelle des comptes devront être rendus. Ce genre de manipulations et de menaces sont typiques de ceux qui n'ont rien à dire, ces gens font légions au seins des sectes qui masquent avec cela leurs incompétences et leur irraisonnabilité dans le chemin qu'ils ont choisis. Voici notre réponse :

 

1 - Nous allons voir qui sont accusés de tous les noms par Ibn Al 'Uthaymîn :

 

Il a dit, rappelons-le :

 

* « si quelqu'un dit le contraire du sens apparent de ces mots il a certes accusé le Prophète de ne pas être savant » ; ou encore : « ou alors il l'a accusé de ne pas vouloir conseiller la création en cachant la vérité et en leur révélant le contraire. » ; ou encore : « Tu as accusé le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) de manquer d'éloquence et de compréhension » pour nous gratifier ensuite de ce précieux conseil : « il convienne donc que tu craignes Allâh. ».

 

Voici donc les personnes qui ont accusé le Prophète (qu'Allâh le bénisse ainsi que sa famille) de ne pas être savant, d'avoir voulu tromper l'humanité, d'être un menteur, de ne pas savoir s'exprimer, et dont l'apprentissage de la crainte d'Allâh serait à commencer au plus vite selon Ibn Al 'Uthaymîn :

 

1 – Al Imâm Mâlik Ibn Anas (qu'Allâh l'agrée), car il a interprété ce hadîth en disant : « Son Ordre descend » et aussi : « C'est que Sa Miséricorde descend ».

 

2 – Al Imâm 'Abd Ur Rahmân Al Awzâ'î (qu'Allâh l'agrée), Al Imâm An Nawawî rapporte qu'il soutenait la même thèse que l'Imâm Mâlik.

 

3 – Al Imâm Yahyâ An Nawawî (qu'Allâh lui fasse miséricorde), qui a rapporté uniquement le tafwîd et le ta°wîl dans son commentaire sur ce hadîth et n'a aucunement fait mention d'une interprétation semblable à celle de Ibn Al 'Uthaymîn. Il rapporte également l'avis de l'Imâm Mâlik et de l'Imâm Al Awzâ'î (qu'Allâh les agrée) comme étant l'un des avis authentique émis sur ce hadîth.

 

4 – Al Imâm Ahmad Ibn Hajar Al 'Asqalânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde), qui exclut totalement les propos d'Ibn Al 'Uthaymîn en commentant ce hadîth uniquement par des interprétations métaphoriques (at ta°wîl).

 

5 – Al Qâdî Abû Bakr Ibn Al 'Arabî (qu'Allâh lui fasse miséricorde), sur lequel Ibn Hajar appui son commentaire.

 

6 - Les narrateurs qui ont rapporté la parole interprétative de l'Imâm Mâlik sur le fait que ce hadîth veut dire que c'est La Miséricorde d'Allâh qui est plus proche des croyants et non pas qu'Allâh descend par Son Essence, à savoir :

 

- Ibn 'Adî,
- Mu
hammad Ibn Hârun Ibn Hasan,
-
Salâh Ibn Ayyûb,
-
Habîb Ibn Abî Habîb,
- Ya
hyâ Ibn Bakîr.

 

Qu'Allâh leur fasse à tous miséricorde.

 

Il est d'ailleurs « amusant » de voir Ibn Al 'Uthaymîn parler de « déshonneur envers le Prophète » alors qu'il a dit : « Je ne connais pas jusqu'à cette heure-ci, qu'il est parvenue un texte prouvant que le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) est la plus noble des créatures dans tout les domaines. », refusant ainsi de dire que notre Noble Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) est la meilleure des créatures et exprimant également la possibilité qu'il ne soit pas la meilleure des créatures. Al Imâm 'Abd Us Salâm Ibn Ibrâhîm Al Laqqânî Al Mâlikî (qu'Allâh l'agrée) a dit quant à lui : « Il est obligatoire (wâjib) pour chaque personne légalement responsable (mukallaf) de croire qu'il (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) est le meilleur de tous ; et celui qui le nie commet un péché, est coupable d'une innovation, et mérite qu'on lui donne une correction. » [Jawharat Ut Tawhîd].

 

2 - Voyons désormais ce que disent les Imâms sur ce hadîth dans leurs commentaires respectifs :

 

Al Hâfiz Ahmad Ibn Hajar Al 'Asqalânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit sur ce hadîth :

 

« Ibn Al 'Arabi a dit : « La descente est reliée à Ses actions et non à Son Essence, ceci correspond à la descente d'un Ange avec Ses ordres et Ses interdictions. »

 

Puis il dit ensuite : « En conclusion l'interprétation à deux sens : ou bien que Son ordre descend ou qu'un Ange descende avec, ou bien il s'agit d'une métaphore, qui signifie Sa douceur avec les invocateurs ou la réponse à leurs prières. »

 

Ibn Fûrak a dit que certains savants on vocalisé la première par la voyelle 'damma' (ou) en effaçant l'objet direct qui est l'ange ce qui donne « un ange est decendu. » Ceci est renforcé par ce qui est rapporté par An Nasâ'î par la voie de Al 'Îzz d'après Abû Hurayrah et Abû Sa'îd : « Après la moitié de la nuit Allâh ordonne à un appelleur de lancer un appel qui dit : « Y-a-t-il un invocateur afin qu'on réponde à sa demande ? ». »

 

Un autre hadîth d'après 'Uthmân Ibn Abî Al 'Âs rapporté par Ahmad dit : « Un appel est lancé par un appelleur : « Y-a-t-il un invocateur afin qu'on réponde à sa demande ? ». ». » [Fath Ul Bârî].

 

Et voici ce qu'en dit l'Imâm Muhyî Ddîn Yahyâ An Nawâwî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) :

 

« Ce hadîth fait partie des ahâdîth sur les Attributs. Il a suscité deux opinions célèbres parmi les savants, que nous avons détaillées dans le livre de la foi. En résumé, la première opinions est celle de la majorité des savants parmi les Salaf Us Sâlih et quelques Théologiens dogmatiques, qui estiment qu'il faut croire est vraie d'après ce qui sied à Allâh, sans la comparer, dans son sens apparent, à la descente des créatures.

 

En outre, ils estiment qu'il ne faut pas essayer de l'interpréter, tout en sanctifiant et en purifiant Allâh des Attributs des humains comme le fait de changer de place, de faire des mouvements et autres caractéristiques humaines.

 

La deuxième opinion est celle de la majorité des théologiens dogmatiques ainsi que de certains groupes de Salaf Us Sâlih. Cette opinion est rapportée par Mâlik et Al Awzâ'î qui estiment que cette descente doit être interprétée d'après ce qui sied a Allâh et en fonction de ces lieux. A la suite de quoi, ils ont interprété ce hadîth de deux façons :

 

* La première est celle de Mâlik Ibn Anas et d'autres savants ; elle soutient le fait que c'est La Miséricorde d'Allâh [qui descend], Son ordre ou Ses anges ; c'est comme si l'on dit : « Le diable a fait ceci, lorsque ses suppôts font quelque chose par ses ordres. »

 

* La deuxième est à prendre dans un sens métaphorique, et elle signifie se tourner vers ceux qui invoquent, avec l'exaucement et la douceur, et Allâh est plus savant.

 

Et Sa Parole (qu'Il soit exalté) : « Cela durera jusqu'à la pointe de l'aurore » ; signifie la prolongation du temps de la miséricorde et de la douceur totale jusqu'à ce qu'apparaisse l'aurore. Il y a là une incitation à rechercher les invocations et le pardon durant tout le temps mentionné jusqu'à ce qu'apparaisse l'aurore.

 

Ce hadîth stipule aussi que le dernier tiers de la nuit est le moment le plus propice pour la prière, les invocations et la demande de pardon ; il est meilleur que son début. » [Al Munhaj].

 

La suite à ce lien : Réfutation du commentaire du hadîth an nuzûl fait par Ibn Al 'Uthaymîn - Partie 2

 

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article