at-tawhid.net

Réfutation du commentaire du hadîth an nuzûl fait par Ibn Al 'Uthaymîn - Partie 2 (Al Muwahhidûn)

29 Mars 2010, 17:03pm

Publié par at-tawhid.net


3 – Réfutons maintenant l'anthropomorphisme d'Ibn Al 'Uthaymîn et des wahhâbites par les paroles de l'Imâm qui nous a légué la croyance des Sunnites du salaf : Al Imâm Al Abû Ja'far At Tahâwî :

* « Les imaginations ne peuvent l'atteindre et les intelligences ne peuvent le concevoir. » [Point 8] :

Or la descente est une chose concevable et imaginable, et si Allâh descendait on ne pourrait dissocier la descente et Allâh, donc Allâh est bel et bien imaginé en train de descendre. Les wahhâbites ne peuvent aucunement s'en sortir en disant : « une descente pas comme les autres descentes », car quelle que soit la manière dont Il descendrait, il se trouve qu'Il descendrait, qu'Il se déplacerait, et Il est imaginé par les wahhâbbites en train de descendre mais sans savoir comment et sans pouvoir se faire une représentation dans leurs esprits. Chaque dernier tiers de la nuit, les wahhâbites pensent qu'Allâh est proche du dessus de leur tête, or « les imaginations ne peuvent l'atteindre et les intelligences ne peuvent le concevoir. »

* « Il ne ressemble pas aux créatures. » [Point 9] :

Ibn Al 'Uthaymîn et ses coreligionnaires anthropomorphistes affirment qu'Allâh descend par Son Essence, la descente s'applique aux créatures et ils veulent aussi l'appliquer au Créateur. Bien qu'ils disent que c'est une descente unique en son genre, la descente est une créature, c'est un déplacement, si Allâh descend par Son Essence il est donc soumis à une de Ses créatures, à savoir la direction par un déplacement exprimé ici par la descente. Ceci est une hérésie et un anthropomorphisme manifeste, « Rien n'est tel que Lui » [Sûrah 42 – Âyah 11], « il ne ressemble pas aux créatures. »* « Il est de toute éternité, exempt de début avec Ses Attributs avant l'existence de Ses créatures ; suite à l'existence de Ses créatures, Il ne s'est pas accru de quelque chose qui n'ait pas fait partie de Ses Attributs avant que Ses créatures n'existent. Tel qu'Il a toujours été avec Ses Attributs exempt de début, Il continuera éternellement d'être avec Ses Attributs. » [Point 13] :

Affirmer qu'Allâh descend c'est faire de la descente un Attribut Divin. Car Si Allâh a toujours été avec Ses Attributs sans changements, alors la descente n'est pas une création, mais un Attribut d'Allâh, sinon elle ne pourrai pas s'appliquer à Allâh car elle serait une création. Or les Ahl Us Sunnah affirment que la descente et tout déplacement est une création. Ce qui marque la différence entre Allâh et Ses créatures sur ce point, c'est qu'Allâh ne change pas, n'évolue pas, ne faiblit pas, ne se renforce pas, car Allâh est Parfait, Puissant et Sublime dans Son Essence et Ses Attributs qui sont éternels, sans début et sans fin. Seules les créatures changent d'état et évoluent, si Allâh changeait, c'est qu'Il serait imparfait et aurait besoin de se renforcer. Admettons qu'Allâh ait un lieu, si Il devait se déplacer le dernier tiers de la nuit, c'est qu'Il serait imparfait dans le fait de se trouver dans un autre lieu. La position de la descente d'Allâh par Son Essence est tellement absurde, que même l'anthropomorphisme donnant un lieu à Allâh peut réfuter l'anthropomorphisme faisant d'Allâh un Être qui se déplace. « Il est de toute éternité, exempt de début avec Ses Attributs avant l'existence de Ses créatures ; suite à l'existence de Ses créatures, Il ne s'est pas accru de quelque chose qui n'ait pas fait partie de Ses Attributs avant que Ses créatures n'existent. Tel qu'Il a toujours été avec Ses Attributs exempt de début, Il continuera éternellement d'être avec Ses Attributs. ».

* « Celui qui attribue à Allâh des qualificatifs propres aux humains a certes mécru. Celui qui fait preuve de lucidité à ce sujet, aura fait preuves de considérations, aura su se tenir a l'écart des propos semblables à ceux des mécréants, et aura compris qu'Allâh avec Ses Attributs n'est pas semblable aux êtres humains. » [Point 34] :

Dire qu'Allâh descend, c'est L'assimiler à Ses créatures qui, elles descendent et montent, avancent et reculent, et ceci est de la mécréance. Un acte de mécréance n'entraîne pas forcément la mécréance de l'auteur de cet acte, et nous prions Allâh de pardonner les écrits et paroles de Ibn Al 'Uthaymîn, nous laissons le jugement à Allâh quant à son sort et n'entrons pas dans l'anathème automatique suite à ce genre de déclarations, contrairement à certains dont les propos sont critiquables mais fondés. Et l'avis le plus raisonnable est de se taire en ce qui concerne l'anathème des anthropomorphistes modérés, dont fait partie Ibn Al 'Uthaymîn, et de les considérer comme des Musulmans égarés plutôt que des mécréants voués au Feu éternel. Quant aux anthropomorphistes extrémistes tels que les karrâmites, ils sont assurément des mécréants.


* « Il est exempt de toutes délimitations, d'extrémités, de côtés, de membres ou d'organes. Il n'est pas délimité par les six directions contrairement à l'ensemble des créatures. » [Point 38] :


Les six directions sont le haut et le bas, la droite et la gauche, l'avant et l'arrière. Une descente ne peut se faire que du haut vers le bas et donc si Allâh descend, cela veut dire qu'Il est en haut et va vers le bas, qu'Il se trouve dans un lieu et va dans un autre lieu. Or « il n'est pas délimité par les six directions contrairement à l'ensemble des créatures. » Aussi Allâh n'est pas contenu dans un lieu et affirmer le contraire est une infamie car tout lieu est pourvu de délimitations, de côtés, d'extrémités, or « il est exempt de toutes délimitations, d'extrémités, de côtés [...] ». Aussi, dire qu'un lieu peut Le contenir revient à dire qu'une créature peut être l'égale d'Allâh, voir supérieur, car elle pourrait contenir Le Seigneur des mondes : « Et nul ne Lui est égal » [Sûrah 112 – Âyah 4].


* « L'Islâm se situe entre l'exagération et l'insuffisance, entre l'anthropomorphisme et la négation [des Attributs], entre la négation du libre-arbitre et l'attribution à l'homme d'un pouvoir de création, de décision sans limites, puis entre l'espoir et le désespoir. Voilà notre religion, notre croyance, apparente et intime. Nous nous désolidarisons devant Allâh, de tous ceux qui contredisent ce que nous venons d'évoquer et de démontrer. Nous demandons à Allâh (qu'Il soit exalté) de nous maintenir et de nous faire mourir dans la foi, de nous préserver contre les différentes affections du cœur, contre les opinions dispersées, les courants tels les anthropomorphistes, les mu'tazilites, les jahmites, les jabarites, les qadarites et d'autres qui contredisent la Sunnah et la Communauté et qui se sont ligués avec l'égarement. Nous les désavouons. Ce sont pour nous des êtres égarés et dépravés. Ce sont des gens dont la ligne de conduite, la raison et les opinions sont corrompus. Nous ne trouvons l'infaillibilité et l'assistance qu'auprès d'Allah. Que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur notre Prophète Muhammad. » [Point 104 & 105].


4 - Concluons :


* Pour Ibn Al 'Uthaymîn, Allâh est une entité qui va dans le ciel et descend le derniers tiers de la nuit, localisable et changeante. Aussi l'Imâm Mâlik, l'Imâm Al Awzâ'î, les rapporteurs de hadîth du salaf cités plus haut, Al Hâfiz Ibn Hajar, Al Imâm An Nawawî se sont considérés plus savant que Le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) et l'ont traité de menteur ; ils sont des innovateurs et ont une croyance entachée de mécréance car ils renient des Attributs d'Allâh.


* Quant à nous, Ash'arites, Mâturîdites et Hanbalites éclairés, représentants de la croyance des Sunnites, disons : Allâh transcende toute chose, ne ressemble pas à Sa création et n'est pas touché par Sa création, le temps et l'espace ne Le contiennent pas, Il est unique dans Son Essence et dans Son nombre, Il est comme Il a toujours été et sera comme Il a toujours été, seules les créatures changent, Lui est Éternel, sans début et sans fin, soumis à aucune loi. Il est Al Muhaymin, Le Dominateur Suprême, et Sa Miséricorde embrasse les Croyants qui L'invoquent chaque dernier tiers de la nuit. Nous déclarons également que l'Imâm Al Awzâ'î, l'Imâm Mâlik, l'Imâm Ibn Hajar, l'Imâm An Nawawî et ceux qui les ont suivis sont des gens d'une extrême intelligence et des exemples à suivre ; ils suivaient le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) d'une manière exemplaire et ce dans tous les domaines. Ils furent des piliers de la Sunnah et les plus fervents partisans du tawhîd. Les insulter est un blasphème et une perversion, car ils sont ceux qu'Allâh a élevé au rang d'Imâms.


5 - Message général :


La question qui se pose est de savoir qui à une mauvaise croyance et qui a une bonne croyance ? Est-ce celui qui contredit le Qur°ân et fait ressembler Allâh à Sa création en disant qu'Il se dirige dans le ciel comme le font les juifs et les chrétiens ? Est-ce celui qui contredit la parole des Salaf et des Khalaf ? Est-ce celui qui insulte les éminents Savants de notre communauté qui ont fait ce qu'aucun wahhâbite n'a fait et ne fera pour l'Islâm si ce n'est semer le trouble et le désordre dans les cœurs des Musulmans ? Ou bien sont-ce ceux qui adoptent le consensus des Ahl Us Sunnah, adhèrent aux écoles de tawhîd créées par les vertueux défenseurs de la Sunnah, les pieux Imâms du salaf Abul Hasan Al Ash'arî et Abul Mansûr Al Mâturîdî, ceux qui donnent la Toute-Puissance à Allâh et respectent les éminents Savants unanimement reconnus comme étant une source de guidée et de réussite ?


Al Imâm Muhammad Ibn Sirîn (qu'Allâh l'agrée) a dit : « Cette science est une religion, voyez donc de qui vous prenez la religion. »


Qu'Allâh purifie nos cœurs et nous offre les lumière du tawhîd, Allâhumma Âmîn. « […] Allâh guide vers Sa lumière qui Il veut. » [Sûrah 24 – Âyah 35].

 

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article