at-tawhid.net

Sayyidunâ 'Azrâ°îl, l'Ange de la mort (Ibn Kathîr)

30 Mai 2010, 17:44pm

Publié par at-tawhid.net

 

Al Imâm Ismâ'îl Ibn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit dans son ouvrage intitulé Al Bidâyah wa An Nihâyah :

 

« Quant à l'Ange de la mort, son nom n'est pas cité dans le Qur°ân ni dans les ahâdîth authentiques, mais il est mentionné dans certains récits sous le nom de 'Azrâ°îl. Et Allâh est plus savant sur cela.

 

Et L'Exalté a dit : « Dis : « L'Ange de la mort qui est chargé de vous, recueillera votre âme. Ensuite, vous serez ramenés à votre Seigneur. ». » [Sourate 31 – Verset 11].

 

L'Ange de la mort a des auxiliaires qui saisissent l'âme de l'homme et le font sortir du corps jusqu'à ce qu'elle atteigne la gorge [du mourant] ; l'Ange de la mort la prendra alors de sa main et les auxiliaires la saisiront selon ce qui lui conviendra. Comme il a été dit dans ce verset : « Allâh affermit ainsi les croyants par de fermes propos dans la vie présente et dans la vie future […] » [Sourate 14 – Verset 27].

 

Ensuite, ils la feront monter vers les cieux ; si cette âme est vertueuse, les portes du ciel lui seront ouvertes, sinon elles se fermeront devant elle et elle sera jetée sur terre. Et L'Exalté a dit : « Il est Le Maître Absolu de Ses sujets. Il vous envoie des Anges gardiens ; et quand l'heure de l'un de vous aura sonné, Nos émissaires viendront recueillir son âme, sans jamais manquer à leur tâche. Puis les hommes seront ramenés à Allâh, leur véritable Maître de Qui procède toute décision et Qui est Le plus prompt des comptables. » [Sourate 6 – Versets 61 et 62].

 

D'après Ibn 'Abbâs, Mujâhid et d'autres, la terre se trouve dans les mains de l'Ange de la mort comme une cuvette dans laquelle il se sert comme bon lui semble. Nous avons aussi rapporté que les Anges de la mort viennent auprès de l'être humain [agonisant] en fonction de ses œuvres ; s'il est croyant, ils viennent à lui avec des visages lumineux, des habits blancs et un parfum agréable; mais s'il est mécréant, ils viennent vers lui avec le contraire de tout cela, et puisse Allâh nous en préserver !

 

Et Ibn Abî Hâtim a dit : « Mon père nous a rapporté d'après Yahyâ Ibn Abî Yahyâ Al Maqarî, d'après 'Amdrû Ibn Shamr, d'après Ja'far Ibn Muhammad, d'après son père [Muhammad Al Baqîr] qui a dit : « Le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) vit l'Ange de la mort au chevet d'un homme parmi les Ansâr et lui dit : « Ô Ange de la mort ! Soit doux avec mon compagnon, car il est croyant. » L'Ange de la mort lui répondit : « Ô Muhammad, sois sans crainte, car en vérité je suis doux avec tous les croyants. Et sache qu'il n'y a pas sur terre une seule maison, ni un quelconque endroit, qu'il se trouve sur terre ou dans la mer, vers lequel je vais chaque jeudi, et ceci à plusieurs reprises, au point que je connaisse tous leurs petits et tous leurs grands. Par Allâh, ô Muhammad ! Si je voulais saisir l'âme d'un moustique, je ne pourrais le faire tant qu'Allâh ne m'aura pas ordonné de le faire. ». ». »

 

Ja'far Ibn Muhammad, c'est-à-dire Ja'far As Sâdiq, a dit : « Il m'a été rapporté qu'il leur rend visite aux heures des prières. Si la personne à qui il rend visite afin de saisir son âme est du nombre de celles qui prie avec constance, l'Ange s'approche alors d'elle en repoussant le diable et en lui inspirant de prononcer la shahâdah qui est : « Lâ ilâha illa Llâh Muhammadun~Rasûlu Llâh ». » Cependant, c'est un récit singulier (ahad).

 

Nous avons également cité auparavant le Hadîth du Cor par la voie de Ismâ'îl Ibn Râfi' Al Masanî Al Qass, d'après Muhammad Ibn Ziyâd, d'après Muhammad Ibn Ka'b Al Qurazî, d'après Abû Hurayrah, d'après le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui). Et il est dit dans ce hadîth :

 

« Allâh ordonnera à Isrâfîl de souffler dans le cor afin d'annoncer le foudroiement, ce qu'il fera. Tous les habitants des cieux et de la terre seront alors foudroyés, sauf ceux qu'Allâh exemptera.

 

Une fois foudroyés, l'Ange de la mort s'adressera au Tout-Puissant en Lui disant : « Seigneur, les habitants des cieux et de la terre sont morts mis à part ceux que Tu as exemptés. »

 

Allâh lui répondra, bien qu'Il soit déjà au courant de toute chose : « Que reste-t-il ? »

 

L'Ange de la mort Lui répondra : « Il reste Toi qui ne meures pas, les porteurs du Trône, Jibrîl et Mikâ°îl. »

 

Allâh ordonnera alors : « Que meurent Jibrîl et Mikâ°îl ! »

 

Le Trône parlera alors par la Volonté d'Allâh et dira : « Seigneur ! Jibrîl et Mikâ°îl vont mourir ?! »

 

Allâh dira : « Tais-toi, car J'ai prédestiné la mort à tous ceux qui se trouvent sous Mon Trône. » Jibrîl et Mikâ°îl mourront alors.

 

L'Ange de la mort s'adressera à nouveau au Seigneur et Lui dira : « Seigneur, Jibrîl et Mikâ°îl sont morts. »

 

Allâh lui dira, bien qu'Il soit déjà au courant de toute chose : « Que reste-t-il ? »

 

Il répondra : « Il reste Toi qui ne meurs pas, ainsi que les porteurs du Trône et moi. »

 

Allâh ordonnera alors : « Que les porteurs du Trône meurent ! ». Et ils mourront alors.

 

Allâh ordonnera ensuite au Trône de saisir le cor de Isrâfîl.

 

L'Ange de la mort s'adressera au Seigneur et Lui dira : « Seigneur, les porteurs du Trône sont morts. »

 

Allâh lui répondra, bien qu'Il soit déjà au courant de toute chose : « Que reste-t-il ? »

 

Il répondra : « Il reste Toi qui ne meurs pas et moi-même. »

 

Allâh dira alors : « Tu es une créature parmi Mes créatures que j'ai créé dans un objectif déterminé, meure donc !. »

 

Il mourra alors, et il ne restera qu'Allâh, L'Unique, Le Dominateur, L'Un, L'Immuable, qui n'a pas été engendré et n'a pas engendré, et à qui rien ne ressemble. Il sera ainsi Le Dernier tout comme Il fut Le Premier. »

 

Ce hadîth a également été rapporté par At Tabarânî, Ibn Jarîr et Al Bayhaqî, ainsi que par Abû Mûsâ Al Madanî dans son ouvrage At Tawalât […] »

 

Fin de citation.

 

Allâh (qu'Il soit exalté) ressuscitera ensuite Ses créatures et enclenchera le jour de la résurrection.

 

Commenter cet article