at-tawhid.net

Sulaymân Ibn Yasâr - سليمان ابن يسار (m.~100)

23 Mars 2012, 21:09pm

Publié par at-tawhid.net

Al Imâm Shams Ud Dîn Ibn Khallikân (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit de lui :

 

« Abû Ayyûb (ou Abû 'Abd Ir Rahmân ou encore Abû 'Abdi Llâh) Sulaymân Ibn Yasâr était un esclave affranchit de Maymûnah, l'une des épouses du Prophète (salla Llâhu 'alayhi wa sallam) et frère de 'Atâ° Ibn Yasâr. Il était l'un des 7 Fuqahâ de Médine. Il était érudit, une autorité dans la transmission du hadîth (thiqah), un dévôt, un pieux et une preuve (hujjah) qu'Allâh envoya afin d'être suivie.

 

Al Hasan Ibn Muhammad a dit : « Nous considérons Sulaymân Ibn Yasâr comme étant plus intelligent que Sa'îd Ibn Al Musayyib. » Mais il n'a pas dit pour autant qu'il était plus savant ou un meilleur juriste.

 

Il apprit le hadîth auprès de Ibn 'Abbâs, Abû Hurayrah et Ummu Salamah. Az Zuhrî ainsi que d'autres spécialiste du hadîth apprirent quant à eux le hadîth auprès de lui.

 

Lorsque Sa'îd Ibn Al Musayyib était interrogé sur un sujet, il disait au questionneur de se diriger plutôt vers Sulaymân Ibn Yasâr qu'il considérait être le plus grand savant encore en vie. Il est d'ailleurs rapporté que lorsque Qatâdah [Ibn Di'âmah] arriva à Médine, ce dernier demanda qui était le plus érudit parmi les habitants et il reçut pour réponse : Sulaymân Ibn Yasâr.

 

Il mourut à l'âge de 70 ans en l'an 107 de l'Hégire, ou bien, selon d'autres avis, en 100 ou en 94. » [Wafayât Ul A'yân].

 

Et Ash Shaykh Muhammad Abû Zahrâ° (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit aussi :

 

« C'était un affranchi de Maymûnah Bint Al Hârith, la femme du Messager d'Allâh (salla Llâhu 'alayhi wa sallam). On dit qu'elle lui écrivit, lui proposant la liberté enéchange de quelque argent. Il accepta et se trouva ainsi libre. Il arriva d'ailleurs qu'il demanda à voir 'Âïshah, et il a dit à ce titre : « Elle reconnut ma voix et dit : « Es-tu Sulaymân ? » Je lui répondis : « Oui. » Elle me demanda : « As-tu payé ce que tu dois ? » Et je lui dis : « Oui bien sûr, il ne me restait que peu de chose à payer. ». »

 

Il étudia auprès de Zayd Ibn Thâbit, 'Abdu Llâh Ibn 'Umar, Abû Hurayrah et les Mères des Croyants Maymûnah, 'Âïshah et Ummu Salamah. Il avait une compréhension subtile des choses et en étudiant les cas qui se présentaient, développa sa science religieuse et son fiqh.

 

Il fut inspecteur du marché de Médine, lorsque 'Umar Ibn 'Abd Il 'Azîz en était le gouverneur, et mourut en 100 de l'Hégire. » [Târîkh Ul Madhâhib].

 

Il était également un savant dans le domaine du Tafsîr du Coran, Al Imâm Abû Ja'far Ibn Jarîr At Tabarî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) le cite d'ailleurs régulièrement dans son Tafsîr intitulé Al Jâmi' Ul Bayân Fî Tafsîr Il Qur°ân.

 

Étant donné le fait qu'il fut un des 7 Fuqahâ de Médine, il influença profondément l'Imâm Mâlik Ibn Anas et les partisans de son Madh-hab. D'ailleurs, l'Imâm Mâlik (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit de lui : « Sulaymân Ibn Yasâr a été la personne la plus savante de cette ville après Sa'îd Ibn Al Musayyib. » [Ibn Abî Zayd Al Qayrawânî - Al Jâmi' fi As Sunan]. Et l'Imâm Mâlik considérait l'Imâm Sa'îd Ibn Al Musayyib (Qu'Allâh l'agrée) comme étant le plus savant de Médine, ce qui en dit long sur ce qu'il pensait de l'Imâm Sulaymân Ibn Yasâr.

 

Qu'Allâh l'agrée et illumine sa tombe. Et qu'Allâh lui accorde les plus hauts degrés du Paradis et nous fasse bénéficier de sa science. Allâhumma Âmîn.

 

Commenter cet article