at-tawhid.net

Sûrah 20 - Âyât 1 & 2 (Al Qâdî 'Iyâd & Al Wâhidî)

25 Juillet 2010, 20:45pm

Publié par at-tawhid.net

 

Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit :

 

« Tâ Hâ ! Nous ne t'avons pas révélé ce Qur°ân pour que tu te rendes malheureux. »

 

[Sûrah 20 - Âyât 1 & 2]

 

Commentaires :

 

Al Qâdî 'Iyâd Ibn Mûsâ Al Mâlikî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit dans son Kitâb Ush Shifâ° :

 

« Comme nous l'avons vu précédemment pour les lettres Yâ Sïn, on a dit que Tâ Hâ est l'un des noms du Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui). Il a aussi» été dit qu'il s'agit d'un Nom d'Allâh, ou encore qu'il signifierait : « Ô Hommes ! ». Quoiqu'il en soit, il s'agit de lettres indépendantes qui ont leur propre signification.

 

Al Wâsitî a dit quant à lui que Tâ Hâ se comprenait comme ceci : « Ô Pur ! Ô Guide ! »

 

Il a été dit aussi qu'il s'agit d'un impératif signifiant le fait de fouler le sol et de s'y appuyer, cela voudrait donc dire : « Tiens-toi sur le sol avec tes deux pieds, et ne t'épuise pas en te mettant sur un seul pied. » Car le verset « Nous ne t'avons pas révélé ce Qur°ân pour que tu te rendes malheureux » a été révélé à un moment où le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) s'épuisait par la veille [de nuit], les pratiques d'ascèses et les prières nocturnes. C'est ainsi que Al Qâdî Abû 'Abdi Llâh Ibn 'Abd Ir Rahmân et beaucoup d'autres nous ont rapporté d'après une chaîne de transmetteurs remontant à Ar Rabî' Ibn Anas : « Lorsque le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) priait, il se mettait sur un pied et soulevait l'autre ensuite (pour éviter l'usure de ses pieds et donc prier plus longtemps), Allâh (qu'Il soit exalté) révéla alors : « Tâ Hâ », c'est-à-dire « foule le sol ô Muhammad », « Nous ne t'avons pas révélé ce Qur°ân pour que tu te rendes malheureux, mais plutôt un rappel pour celui qui craint Le Seigneur, et comme une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes » [Sûrah 20 – Âyât 2 à 4]. »

 

Tout ceci démontre clairement des marques d'honneur et d'affection [d'Allâh à l'égard de Son Prophète], et peu importe que l'on considère « Tâ Hâ » comme l'un de ses noms ou bien comme une expression pour jurer et distinguer la suite du verset. »

 

Al Al Imâm 'Alî Ibn Ahmad Al Wâhidî An Naysâbûrî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta également une autre cause de la révélation de ces versets d'après Muqâtil qui a dit : « Un jour, Abû Jahl et An Nadr Ibn Hârith dirent au Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) : « Tu vas subir des épreuves à cause du fait que tu as délaissé notre religion ! » Mais la raison de leurs propos était seulement due au fait qu'ils avaient remarqué que la dévotion et l'effort cultuel du Prophète étaient soutenus. Et Allâh (qu'Il soit exalté) révéla alors ce verset. »

 

Et Al Imâm 'Alî Ibn Ahmad Al Wâhidî An Naysâbûrî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit aussi : « D'autre part, d'après Ad Dahhâk, après la révélation du Qur°ân, le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) ainsi que ses compagnons, commencèrent à pratiquer la prière. Suite à cela, les polythéistes de Quraysh se dirent : « Allâh Le Très-Haut n'a révélé ce Qur°ân à Muhammad que pour qu'il (le Prophète) se surmène inutilement ! » Mais Allâh révéla alors : « Tâ Hâ ! Nous ne t'avons pas révélé ce Qur°ân pour que tu te rendes malheureux ». » [Asbâb Un Nuzûl].

 

Al Muwahhidûn.

 

Commenter cet article