at-tawhid.net

Sûrah 20 - Âyât 17 à 24 (Al Mahalî & Al Jîlânî)

17 Avril 2010, 11:53am

Publié par at-tawhid.net

 

  Allâh (qu'Il soit exalté) a dit :

 

17 - « « Quel est cet objet que tu tiens dans ta main droite ô Mûsâ ? »

18 – Il répondit : « C'est mon bâton sur lequel je m'appuie, avec lequel j'abats du feuillage pour mes moutons et que j'emploie aussi pour d'autres choses. »

19 – Le Seigneur lui dit alors : « Jette-le ô Mûsâ ! »

20 – Mûsâ jeta son bâton et vit que celui-ci était devenu un serpent qui rampait !

21 – Le Seigneur lui dit : « Prends-le ! Ne crains rien ! Nous allons le ramener à son état initial. »

22 – [Puis Il lui dit] « Maintenant, serre ta main sous ton aisselle ; elle en ressortira toute blanche sans aucun mal, et ce sera là un autre miracle

23 – Ceci afin de te montrer certains de nos plus grands signes.

24 – Et va trouver Pharaon dont l'impiété ne connaît plus de limite ! ». »

 

Commentaire :

 

« « Quel est cet objet que tu tiens dans ta main droite ô Mûsâ ? » * Il répondit : « C'est mon bâton sur lequel je m'appuie, avec lequel j'abats du feuillage pour mes moutons et que j'emploie aussi pour d'autres choses. ». »

 

Al Imâm Muhammad Ibn Ahmad Al Mahalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Allâh demanda à Mûsâ, afin de le préparer à lui montrer un miracle : « Quel est cet objet que tu tiens dans ta main droite ô Mûsâ ? » Et Mûsâ répondit : « C'est mon bâton sur lequel je m'appuie » ou pour me lever, « avec lequel j'abats du feuillage pour mes moutons et que j'emploie aussi pour d'autres choses comme par exemple porter ma nourriture ou mon outre d'eau, ou encore pour chasser les bêtes nuisibles. ». » [Tafsîr Ul Jalâlayn].

 

Al Imâm 'Abd Ul Qâdir Al Jîlânî (qu'Allâh l'agrée) a dit : « Au début de son apostolat, le bâton de Mûsâ était de la sagesse puis il devint du pouvoir. Il portait ses provisions lorsqu'il ne pouvait pas les porter, il le chevauchait lorsqu'il ne pouvait plus marcher, il repoussait les maux et les gènes lorsqu'il s'installait et dormait, il lui donnait des fruits de toutes sortes et lui faisait de l'ombre lorsqu'il s'asseyait. Allâh (qu'il soit exalté et magnifié) lui a fait voir Son Pouvoir à travers ce bâton, et Mûsâ se familiarisa avec le pouvoir, grâce à ce bâton. » [Al Fath Ur Rabbânî].

 

« Le Seigneur lui dit alors : « Jette-le ô Mûsâ ! » * Mûsâ jeta son bâton et vit que celui-ci était devenu un serpent qui rampait ! * Le Seigneur lui dit : « Prends-le ! Ne crains rien ! Nous allons le ramener à son état initial. »

 

Al Imâm 'Abd Ul Qâdir Al Jîlânî (qu'Allâh l'agrée) a dit : « Allâh (qu'Il soit exalté et magnifié) lui dit : « Jette-le ô Mûsâ ! » Il le jeta et le bâton devint un immense serpent. Mûsâ se sauva devant ce serpent. Allâh (qu'Il soit exalté et magnifié) lui dit alors : « Prends-le ! Ne crains rien ! Nous allons le ramener à son état initial. ». » [Al Fath Ur Rabbânî].

 

Al Imâm Muhammad Ibn Ahmad Al Mahalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Mûsâ mit sa main dans la bouche du serpent et celui-ci redevint un bâton. Allâh lui indiqua ainsi la façon de le reprendre pour qu'il n'éprouve aucune crainte lorsqu'il sera plus tard chez Pharaon. » [Tafsîr Ul Jalâlayn].

 

Et Al Imâm 'Abd Ul Qâdir Al Jîlânî (qu'Allâh l'agrée) a dit aussi : « Le but de tout cela était de lui faire voir La Puissance Divine pour que le pouvoir de Pharaon devienne véritablement insignifiant aux yeux de Mûsâ. Aussi, le but était de l'initier pour combattre Pharaon et son peuple. Il l'a alors préparé pour le combattre et lui a fait voir des miracles. Au début de son apostolat, Mûsâ avait le cœur et la poitrine resserrés [à cause de l'ampleur de sa tâche]. Puis Allâh élargi son cœur et lui donna la sagesse, la prophétie et le savoir. » [Al Fath Ur Rabbânî].

 

« [Puis Il lui dit] « Maintenant, serre ta main sous ton aisselle ; elle en ressortira toute blanche sans aucun mal, et ce sera là un autre miracle, * ceci afin de te montrer certains de nos plus grands signes. * Et va trouver Pharaon dont l'impiété ne connaît plus de limite ! ». »

 

Al Imâm Muhammad Ibn Ahmad Al Mahalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Puis Allâh ajouta : « Maintenant, serre ta main sous ton aisselle et fait-là ressortir ; elle en ressortira toute blanche sans aucune maladie, telle que la lèpre par exemple. Elle brillera de la même manière que les rayons éblouissants du soleil. En voilà un autre miracle ! Ceci afin de te montrer certains de nos plus grands signes ainsi que la preuve de la véracité de message. » Et il faut savoir également que sa main reprendra son état initial en la serrant à nouveau sous son bras. Et Allâh lui ordonna ensuite : « Va trouver Pharaon dont l'impiété ne connaît plus de limite ! ». » [Tafsîr Ul Jalâlayn].

 

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article