at-tawhid.net

Sûrah 24 - Âyah 60 (Ibn Kathîr, Al Qurtubî, 'Atâ° Ibn Abî Rabâh...)

14 Juillet 2010, 08:43am

Publié par at-tawhid.net

 

Allâh (qu'Il soit exalté et magnifié) a dit : 

  « Quant aux vieilles femmes qui n'espèrent plus le mariage, elles n'encourent aucun blâme à ôter certains habits de sorties sans exhiber pour autant leurs atours. Mais il est tout de même préférable pour elle de s'en abstenir. Et Allâh entend et sait tout. » 

  Commentaires : 

  « Quant aux vieilles femmes qui n'espèrent plus le mariage » 

Al Imâm Ismâ'îl Ibn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) : « « Quant aux vieilles femmes » : Sa'îd Ibn Jubayr, Muqâtil Ibn Hayyân, Ad Dahhâk et Qatâdah ont dit que cela concerne les femmes qui n'espèrent plus pouvoir porter des enfants [dans leur ventre]. « Qui n'espèrent plus le mariage »signifie qu'elles n'éprouvent plus le désir de se marier. » [Tafsîr Ul Qur°ân Il 'Azîm]. 

Al Imâm Jalâl Ud Dîn Al Mahalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) : « Ce sont les femmes qui ont atteint la ménopause, c'est-à-dire celles qui ne peuvent plus avoir d'enfants et qui n'ont plus de menstrues du fait de leur âge avancé et n'escomptant plus le mariage. » [Tafsîr Ul Jalâlayn].

« Elles n'encourent aucun blâme à ôter certains habits de sorties »

Avant d'entamer l'exégèse de ce passage, précisons que :

  • Le khimâr est un voile couvrant la tête, le cou et le haut du torse.

  • Le jilbâb est un habit large couvrant la tête et le reste du corps, hormis le visage, les mains et les pieds.

  • Le ridâ° est une sorte de manteau.

  • Le hijâb est un voile couvrant la tête et le cou.


Al Imâm Ismâ'îl Ibn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a commenté ce passage ainsi :
« Ibn Mas'ûd a dit à propos des « vêtements de sorties » : « [Cela concerne] le jilbâb ou bien le ridâ°. » Des avis similaires furent également rapportés de la part de Ibn 'Abbâs, Ibn 'Umar, Mujâhid, Sa'îd Ibn Jubayr, Abu Ash Sha'tha°, Ibrâhîm An Nakhâ'î, Al Hasan [Al Basrî], Qatâdah, Az Zuhrî, Al Awzâ'î et d'autres encore. » [Tafsîr Ul Qur°ân Il 'Azîm].


Et Al Imâm Mu
hammad Al Qurtubî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il y en a qui disent que si les cheveux d'une vielle femme qui n'espère plus avoir de mari apparaissent, ceci n'est pas grave. De ce fait, il lui serait ainsi permis d'enlever son khimâr. Mais ce qui est vrai est qu'elle est identique à la jeune femme sur le fait de se recouvrir, sauf que la vieille femme peut enlever le jilbâb qui est par dessus ses autres vêtements ainsi que son khimâr. Ceci a été dit par Ibn Mas'ûd et Ibn Jubayr, ainsi que d'autres. » [Al Jâmi' lî Ahkam Il Qur°ân].


Et Sayyidunâ 'Atâ° Ibn Abî Rabâh (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit sur ce passage : « Ceci est valable uniquement dans leur maison, sinon, lorsqu'elles sortent, il ne leur est pas permis d'enlever leur jilbâb. »

« Sans exhiber pour autant leurs atours »


Il est dit dans le
Tafsîr Ul Muntakhab : « A condition qu'elles ne révèlent pas de leur parure les parties de leur corps qu'Allâh a ordonné de cacher. » 

 

« Mais il est tout de même préférable pour elle de s'en abstenir »


Al Imâm Ismâ'îl Ibn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) : « Même si cela leur est permis, ne pas enlever leurs vêtements est mieux pour elles. » [Tafsîr Ul Qur°ân Il 'Azîm]. 

 

« Et Allâh entend (samî'u) et sait tout ('alîmu) »


Il est dit dans le Tafsîr Ul Muntakhab : « Allâh entend parfaitement ce qu'elles disent, Il connaît parfaitement ce qu'elles font et quelles sont leurs intentions, et Il les rétribue en conséquence. »

Fin de l'exégèse de ce verset.

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article