at-tawhid.net

Sûrah 3 - Âyah 185 (Ibn Kathîr, Al Baydâwî, Mâlik Sy...)

22 Mai 2010, 20:16pm

Publié par at-tawhid.net

 

Allâh (qu'Il soit exalté) a dit :

« Toute âme goûtera à la mort, mais c'est seulement au jour de la résurrection que vous recevrez votre rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et se voit introduit au Paradis a certes réussi ! Et la vie de ce bas-monde n'est qu'un objet de jouissance trompeuse. »
 

 

[Sûrah 3 - Âyah 185]


Commentaire :

« Toute âme goûtera à la mort »


Al Imâm Ismâ'îl bn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

« Allâh émet une déclaration d'ordre général et incluant le fait que toute âme vivante goûtera à la mort. Dans une autre déclaration Allâh dit : « Tout ce qui est sur elle (la terre) doit disparaître * Seule subsistera la face de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse. »

Par conséquent, Allâh Seul est L'Éternel qui ne meurt jamais, tandis que les jinns, les hommes et les anges - y compris ceux qui portent le trône - mourront. L'Irrésistible, Lui et Lui-Seul,  sera Seul pour toujours et à jamais, Il sera Le Dernier (Al °Âkhir) tout comme Il fut Le Premier (Al Awwal).

Ce verset conforte l'ensemble de la création dans le fait que chaque âme existante sur terre devra mourir [un jour]. Lorsque la durée de cette vie [terrestre] arrive à son terme et que les Fils d'Âdam ne dispose plus de nouvelles générations et que l'on se trouve donc à la fin du monde, Allâh décrètera alors que le jour de la résurrection devra commencer. Allâh récompensera alors la création proportionnellement à ses actes, qu'ils soient mineurs ou majeurs, nombreux ou insignifiants, grands ou petits. Assurément, Allâh ne traitera injustement avec personne, ne serait-ce à propos [d'une chose équivalente au] poids d'un atome ; c'est pourquoi Il dit [ensuite] : « Mais c'est seulement au jour de la résurrection que vous recevrez votre rétribution ». » [Tafsîr Ul Qur°ân Il 'Azîm].


« Mais c'est seulement au jour de la résurrection que vous recevrez votre rétribution »


Al Imâm Jalâl Ud Dîn As Suyûtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « C'est seulement au jour de la résurrection que vous recevrez la récompense de vos actes. » [Tafsîr Ul Jalâlayn].

« Quiconque donc est écarté du Feu et se voit introduit au Paradis a certes réussi ! »


Al Imâm 'Abdu Llâh Ibn 'Umar Baydâwî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « « Quiconque donc est écarté du feu (zuhziha 'an nâr) » c'est à dire éloigné du Feu. « Az zahzahah » a pour étymologie la répétition de « az zah », c'est-à-dire tirer vers soi avec rapidité. « Et se voit introduit au Paradis a certes réussi ! » par le fait de se sauver, d'atteindre ses objectifs ainsi que la réussite par le fait d'être arrivé au but. On rapporte du Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) : « Celui qui aimerait se préserver du Feu et ainsi entrer au Paradis, [qu'il fasse tout pour que] sa mort arrive alors qu'il a la foi en Allâh et au jour [du jugement] dernier, et qu'il se comporte envers les gens de la même manière qu'il aurait voulu qu'on se comporte à son égard. ». » [Anwâr Ut Tanzîl wa Asrâr Ut Ta°wîl].

« Et la vie de ce bas-monde n'est qu'un objet de jouissance trompeuse. »


Al Imâm Muhammad Al Bukhârî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta dans son Sahîh que 'Abdu Llâh Ibn 'Umar (qu'Allâh l'agrée) a dit : « Le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) posa sa main sur mon épaule et me dit : « Sois en ce monde comme un étranger ou bien un voyageur. ». »

Al Imâm Ahmad Ibn Hanbal (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta dans son Musnad que le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit, d'après 'Âïshah : « Le bas-monde est la demeure de celui qui n'en a point et la richesse de celui qui ne possède rien : seul celui qui est dépourvu d'intelligence amasse en ce monde. »

Et Al Imâm Al Hâjj Mâlik Sy (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit dans son Zajr Ul Qulûb : « Je dis : la vie d'ici-bas est une demeure de souillure et une pourriture, les chiens se précipitent vers elle pour se la partager, fais bien attention à eux ! Je dis : elle est, certes, une demeure d'illusion ; quiconque pense qu'elle est pure s'apercevra plus tard qu'elle est en réalité souillée. Je dis : la vie d'ici-bas n'est qu'un mirage dans un espace vide que l'assoiffé considère comme étant de l'eau et parcours par conséquent de longues distances pour y accéder. Arrivé à destination il ne trouve rien, alors qu'il a assurément perdu son temps, et que ce dernier à eu raison de lui. »

 

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article