at-tawhid.net

Sûrah 5 - Âyah 100 (Al Wâhidî, At Tabarî, Al Qashânî...)

17 Mars 2010, 20:56pm

Publié par at-tawhid.net

 

Allâh (qu'Il soit exalté) a dit :

« Dis : « Le mauvais et le bon ne sont point sur le même  plan, quand bien même le grand nombre de mauvais t'impressionnerait. Craignez Allâh, donc, ô gens intelligents, afin que vous réussissiez ! ». »

 

[Sûrah 5 - Âyah 100]


Commentaires :

 

Al Imâm 'Alî Ibn Ahmad Al Wâhidî An Naysâbûrî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit sur la cause de révélation de ce verset :

 

« Al Hâkim Abû 'Abd Ur Rahmân Ash Shadhiakhî nous rapporta d'après Al Hâkim Abdu Llâh Muhammad Ibn 'Ubaydu Llâh Al Bayyî, d'après Muhammad Ibn Al Qâsim Al Mu'addib, d'après Muhammad Ibn Ya'qûb Ar Râzî, d'après Idrîs Ibn 'Alî Ar Râzî, d'après Yahyâ Ibn Ad Durays, d'après Sufyan, d'après Muhammad Ibn Suqah, d'après Muhammad Ibn Al Mundakîr, d'après Jâbir qui rapporta que le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) vous a rendu illicite l'adoration des idoles, la consommation des boissons fermentées et le fait de porter atteinte à l'origine des gens. Cependant, Il a maudit celui qui consomme la boisson fermentée ainsi que celui qui presse les raisins avec lesquels elle est fabriquée, celui qui la sert, celui qui la vend et celui qui en touche un prix. »

 

En entendant cela, un bédouin se leva et dit : « Ô Messager d'Allâh ! Cela représentait mon commerce, et j'ai gagné beaucoup de choses en vendant du vin ! Est-ce que ces biens me seront bénéfiques si je les utilise pour la cause d'Allâh ? »

 

Le Prophète répondit : « Jamais. Et même si tu les dépenses pour le pèlerinage, le jihâd ou même pour les aumônes, cela ne saurait égaler le poids d'une aile de moustique auprès d'Allâh. Allâh n'accepte que ce qui est bon. »

 

Et en confirmation des paroles du Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui), Allâh (qu'Il soit exalté) révéla : « Dis : « Le mauvais et le bon ne sont point sur le même plan, quand bien même le grand nombre de mauvais t'impressionnerait... ». » [Asbâb Un Nuzûl].


Et Al Imâm Muhammad At Tabarî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a commenté ce verset en disant : « Ce passage est formulé sous la forme d'un discours qu'Allâh adresse directement à Son Envoyé (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui), bien qu'en réalité Allâh veuille l'adresser ici à certains compagnons ; la preuve en est la fin du verset où Allâh dit : « Craignez Allâh, donc, ô gens intelligents, afin que vous réussissiez ! ». »

Il a dit aussi : « Dans ce verset, Allâh ordonne à Son Prophète de dire à ceux qui le suivent que l'homme au mauvais caractère n'est pas égal à l'homme dont le caractère est noble, que l'homme dépravé n'est pas l'égal de l'homme pieux, que celui qui désobéit à Allâh n'est pas l'égal de celui qui Lui obéit et cela, même si les hommes mauvais, dépravés ou désobéissants sont en grand nombre au point d'impressionner les autres ; en effet, ce sont les êtres qui obéissent à Allâh qui auront le succès : ils obtiendront Sa récompense au jour de la résurrection même s'ils ont été bien moins nombreux que ceux qui auront désobéi, ces derniers étant alors de toute façon les perdants en dépit de leur nombre. Allâh dit ici en quelque sorte aux croyants : ne vous laissez donc pas impressionner par le nombre de ces gens que Je laisse œuvrer et auxquels Je n'inflige pas de châtiment immédiat, car, en réalité, l'ultime fin heureuse se réalisera auprès de Moi pour les gens obéissants, et non pour eux. »

Il rapporta un avis de l'Imâm Ismâ'îl As Suddî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) qui a dit : « « Le mauvais - al kabîth » désigne ici les associateurs et « le bon - at tayyib » désigne ici les croyants. »

Et Al Imâm Muhammad At Tabarî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) continua en ces termes : « « Craignez donc Allâh » en Lui obéissant et en prenant garde que le démon n'ait d'emprise sur vous en vous impressionnant par le grand nombre d'êtres mauvais, car vous risqueriez de faire partie d'eux, « ô hommes doués d'intelligence », c'est-à-dire qui êtes doués d'intelligence et de perspicacité et avez reçu d'Allâh l'intelligence de Ses signes, « afin que vous ayez le succès », c'est-à-dire : soyez emplis de crainte pieuse à l'égard d'Allâh afin que vous réussissiez à atteindre ce que vous cherchiez auprès de Lui ! »

Quant à l'Imâm 'Abd Ur Razzâq Al Qashânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde), il commenta ce verset sur un plan spirituel en ces termes : « «  Dis : « le mauvais » présent dans les âmes, les œuvres, les qualités et les biens mondains, « et le bon » : ce qui est bon auprès d'Allâh (qu'Il soit exalté), « ne sont point sur le même plan » : en effet, ce qui est bon est agréé [par Allâh] et entraîne nécessairement la proximité [Divine] et l'arrivée [à la réalisation spirituelle] alors que ce qui de ces choses est mauvais est rejeté et entraîne nécessairement l'éloignement [d'Allâh], le bannissement et la privation [de tout bien], « quand bien même » ce qui est mauvais « t'impressionnerait » du fait de sa quantité importante et de son abondance, et cela à cause du rapport existant entre ce mauvais et l'âme ainsi que de sa correspondance avec les viles attributs de cette dernière, « craignez Allâh », faites de Lui votre protection pour vous garder de tout ce qui est mauvais et pour préférer ce qui est bon « ô hommes doués d'intelligence », c'est-à-dire d'une intelligence purifiée de toute conjecture et à laquelle ne s'est mêlée aucune passion de l'âme, « afin que vous réussissiez » en étant délivré de votre âme, de ses [mauvais] attributs et de ses caractères grossiers et en parvenant à Allâh par l'extinction en Lui. » [Ta°wîlât Ul Qur°ân].

 

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article