at-tawhid.net

Tafsîr Sourate 18 (Al Kahf) - Verset 21 (Al Baghawî, As Samarqandî, Ar Râzî...)

9 Décembre 2014, 13:55pm

Publié par at-tawhid.net

 

masjid-al-kahf

 

Allâh (qu'Il soit exalté) dit :

 

« C'est ainsi que Nous avons fait connaître leur retraite pour bien montrer aux habitants de la cité que les promesses d'Allâh s'accomplissent toujours et que la résurrection ne fait pas l'ombre d'un doute. Une dispute s'engagea alors à leur sujet, entre les gens de la cité. « Construisez sur eux un édifice. Leur Seigneur les connaît mieux », dirent quelques-uns. Mais ceux dont l'avis l'emporta furent ceux qui dirent : « Élevons au-dessus d'eux un sanctuaire ! » . »

 

[Sourate 18 – Verset 21].

 

Exégèse :

 

« C'est ainsi que Nous avons fait connaître leur retraite pour bien montrer aux habitants de la cité que les promesses d'Allâh s'accomplissent toujours et que la résurrection ne fait pas l'ombre d'un doute. »

 

Al Imâm Ismâ'îl Ibn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « C'est-à-dire qu'au même titre que Nous les avons fait dormir puis réveillé en étant physiquement intact, Nous avons rendu leur histoire connue auprès des gens. » [Tafsîr Ul Qur°ân Il 'Azîm].

 

« Une dispute s'engagea alors à leur sujet, entre les gens de la cité. « Construisez sur eux un édifice. Leur Seigneur les connaît mieux », dirent quelques-uns. Mais ceux dont l'avis l'emporta furent ceux qui dirent : « Élevons au-dessus d'eux un sanctuaire ! ». »

 

Al Imâm Muhyî Us Sunnah Al Baghawî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta que Sayyidunâ 'Abdu Llâh Ibn 'Abbâs (qu'Allâh l'agrée ainsi que son père) a dit : « Ils se disputaient au sujet de la construction. Les musulmans dirent : « Construisons sur eux une mosquée où les gens prieront pour eux car ils sont des adeptes de notre religion. » Tandis que les polythéistes dirent : « Construisons sur eux un bâtiment [dédié à notre religion] car ils sont de notre lignée. ». » [Ma'âlim Ut Tanzîl].

 

Et Al Imâm Abû Ja'far Ibn Jarîr At Tabarî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta que le Tâbi'î 'Abdu Llâh Ibn 'Ubayd Ibn 'Amîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Les polythéistes dirent : « Nous allons construire un édifice sur eux, ils sont les fils de nos pères, et nous adorerons Dieu en son sein », tandis que les musulmans déclarèrent : « Nous avons plus de droit sur eux, nous construiront assurément une mosquée sur eux pour y prier et y adorer Allâh ! ». » [Jâmi' Ul Bayân Fî Tafsîr Il Qur°ân].

 

Et Al Imâm Abu-l-Layth As Samarqandî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Les croyants dirent qu'ils allaient construire une mosquée sur eux tandis que les chrétiens dirent qu'ils allaient construire une église, mais les musulmans obtinrent gain de cause et construisirent une mosquée. Et Il (qu'Il soit glorifié et magnifié) dit : « Construisez sur eux un édifice. Leur Seigneur les connaît mieux », dirent quelques-uns », c'est-à-dire une mosquée, « Leur Seigneur les connaît mieux », c'est-à-dire leur monde ; « Mais ceux dont l'avis l'emporta », c'est-à-dire ceux qui sont de la même religion que les gens de la caverne (as-hâb ul kahf), qui sont des croyants, « furent ceux qui dirent : « Élevons au-dessus d'eux un sanctuaire ! » », Az Zajjâj a dit : « Ceci est la preuve que, lorsque la question se présenta, les croyants triomphèrent et que les autres reconnurent la réalité de la résurrection, car ils en ont fait une mosquée et que la mosquée est dédiée au croyants. ». » [Bahr Ul 'Ulûm].

 

Al Imâm Fakhr Ud Dîn Ar Râzî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit aussi : « Certains dirent que l'entrée de la caverne devait être scellée afin que personne ne puisse y entrer et qu'ainsi, les gens de la caverne seraient gardés cachés. Certains dirent qu'il était mieux de construire une mosquée à son entrée, cette parole prouve que ces gens étaient des Connaissants en Allâh ('Ârifîn bi Llâh) qui croyaient en Son adoration et accomplissaient la prière [...] Et lorsqu'Allâh dit : « Mais ceux dont l'avis l'emporta », cela fait référence au gouverneur musulman, ou bien aux amis des gens de la caverne, ou bien aux notables de la ville. « Élevons au-dessus d'eux un sanctuaire ! », afin que nous puissions adorer Allâh en son sein et preserver les reliques des gens de la caverne se trouvant dans cette mosquée. ». » [Tafsîr Ul Kabîr].

 

Et Al Imâm Abû 'Abdi Llâh Ibn Juzayy Al Gharanâtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « « Élevons au-dessus d'eux un sanctuaire ! » à l'entrée de la caverne pour cacher leurs restes, ou bien pour les protéger et éviter qu'ils soient enlevés, ou pour qui veut prendre leur bénédiction à partir du sol, ou encore afin d'en faire un lieu de marquage auprès de la caverne afin qu'ils soient connus. « Mais ceux dont l'avis l'emporta », on a dit : « c'est-à-dire le gouverneur », mais on a dit aussi : « les musulmans, car ils avaient plus de mérites que les mécréants », construisirent une mosquée à l'entrée de la caverne afin d'y adorer Allâh. » [At Tas-hîl Li 'Ulûm It Tanzîl].

 

Et en raison de la fitnah orchestrée de toute pièce par les wahhabites et leurs semblables au sujet des tombes et de l'adoration d'Allâh faites auprès d'elles, précisons bien que l'Imâm Abu-l-Faraj Ibn Al Jawzî Al Hanbalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Ibn Qutaybah a dit : « Les gens qui construisirent la mosquée étaient le gouverneur et ses sujets croyants. ». » [Zâd Ul Masîr Fî 'Ilm It Tafsîr].

 

Et Al Qâdî Thanâ°u Llâh Al Panipattî Al Hanafî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Ce verset prouve que des mosquées peuvent être construites auprès des tombes des saints dans le but d'accomplir la prière en leurs seins et que de la bénédiction peut être cherchée auprès des tombes des saints. » [Tafsîr Ul Mazharî].

 

Et Al Mullah 'Alî Al Qârî Al Hanafî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Quiconque construit une mosquée près d'une tombe d'une célèbre personne, ou prie auprès de la tombe, demande de l'aide à l'âme de cette personne exceptionnelle ou recherche de la bénédiction auprès de sa dépouille, s'il fait cela sans l'intention de lui attribué la Munificence ou de s'orienter complètement vers lui (tawajjuh) [comme il le ferait pour Allâh lors de la prière], alors il n'y a rien de mal en cela. Ne vois-tu pas que la tombe de Ismâ'îl (que La Paix soit sur lui) se situe à l'intérieur même de la Mosquée Sacrée [de La Mecque], près de la partie effondrée (al hatîm) et qu'y prier est plus méritoire que toute autre chose ? Prier auprès des tombes est interdit uniquement si le sol est souillé par des impuretés provenant du mort [...] Et au sein de la partie effondrée, entre la pierre noire (hajar ul aswad) et la gouttière d'or (al mîzâb), se trouve « les tombes de 70 Prophètes » (comme il est dit dans un hadîth). » [Mirqât Ul Mafâtîh Sharh Mishkât Il Masâbîh].

 

Il a dit aussi : « Les Salaf considérèrent comme permis le fait de construire des édifices au-dessus des tombes des célèbres maîtres et savants, de sorte à ce que les gens puissent les visiter et s'installer convenablement. » [Mirqât Ul Mafâtîh Sharh Mishkât Il Masâbîh].

 

Et Al Imâm 'Abdu Llâh Ibn 'Umar Al Baydâwî Ash Shâfi'î (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Nous déduisons de ceci qu'ériger un mausolée pour des personnes exceptionnelles, comme les saints et les savants, est permis. » [Anwâr Ut Tanzîl Wa Asrâr It Ta°wîl].

 

Commenter cet article