at-tawhid.net

Tafsir Sourate 2 (Al Baqarah) - Versets 99 à 101 ('Abdu Llâh Ibn 'Abbâs, As Suyûtî, Qatâdah...)

30 Octobre 2012, 22:07pm

Publié par at-tawhid.net

Allâh (qu'Il soit exalté) dit :


99 - « Certes, Nous t'avons révélé des signes évidents que seuls les pervers osent mettre en doute.


100 – Et bien quoi ?! A chaque fois qu'ils prennent un engagement, il s'en trouve toujours parmi eux quelqu'un qui le viole ! C'est que la plupart d'entre eux ne sont pas des croyants.


101 – Lorsqu'un Messager d'Allâh est venu leur confirmer ce qu'ils avaient déjà reçu, bon nombre de ceux qui ont reçu le Livre (la Thora) rejetèrent délibérément le Livre d'Allâh, comme s'ils n'avaient jamais été initiés aux Écritures. »


[Sourate 2 - Versets 99 à 101]


Exégèse :

 

« Certes, Nous t'avons révélé des signes évidents que seuls les pervers osent mettre en doute. »

 

Al Imâm Ibn Abî Hâtim (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta dans son Tafsîr que Sayyidunâ 'Abdu Llâh Ibn Al 'Abbâs (qu'Allâh l'agrée ainsi que son père) a dit que le juif Ibn Soriya dit un jour au Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) : « Ô Muhammad ! Tu ne nous as rien rapporté de ce que nous connaissons et aucun signe clair ne t'a été révélé ! » Allâh révéla alors ce verset : « Certes, Nous t'avons révélé des signes évidents que seuls les pervers osent mettre en doute » [Sourate 2 – Verset 99].

 

« Et bien quoi ?! A chaque fois qu'ils prennent un engagement, il s'en trouve toujours parmi eux quelqu'un qui le viole ! C'est que la plupart d'entre eux ne sont pas des croyants. »

 

Al Imâm Jalâl Ud Dîn As Suyûtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Chaque fois que ces juifs-là concluent un pacte avec Allâh, un pacte consistant à croire en Muhammad et de ne pas soutenir les polythéistes contre lui, une partie d'entre eux le rejettent. C'est que la plupart d'entre eux ne sont plus de croyants. » [Tafsîr Ul Jalâlayn].

 

« Lorsqu'un Messager d'Allâh est venu leur confirmer ce qu'ils avaient déjà reçu, bon nombre de ceux qui ont reçu le Livre (la Thora) rejetèrent délibérément le Livre d'Allâh, comme s'ils n'avaient jamais été initiés aux Écritures. »

 

Al Imâm Ismâ'îl As Suddî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Lorsque Muhammad (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) vint vers eux, ils s'opposèrent à lui en s'appuyant sur la Thora afin de le contredire. Mais lorsqu'ils s'aperçurent que la Thora et le Qur°ân s'accordaient, ils délaissèrent la Thora pour se référer au livre de Asâf et à la magie enseignée par Hârut et Mârut, comme s'ils ne savaient rien. » [At Tabârî - Jâmi' Ul Bayân Fî Tafsîr Il Qur°ân].

 

Selon l'Imâm Muhammad Ibn Ishâq (qu'Allâh lui fasse miséricorde), il s'agit de Asâf Ibn Barkhiyâ, qui était un des ministres de Sayyidunâ Dâwud (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui). Il était vertueux, puissant et doté d'une grande foi en Allâh (qu'Il soit exalté et magnifié). Il était à Sayyidunâ Dâwud (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) ce qu'était Abû Bakr (qu'Allâh l'agrée) à Sayyidunâ Muhammad (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui). Cependant, il fut calomnié par les juifs et de faux récits lui furent attribués après sa mort, tout comme il en fut de même pour Sayyidunâ Dâwud et Sayyidunâ Sulaymân (que La Paix d'Allâh soient sur eux) qui furent régulièrement accusés de sorcellerie, d'apostasie, d'injustice etc. Que la malédiction soit sur les ennemis d'Allâh. 

 

Et concernant le passage : « comme s'ils n'avaient jamais été initiés aux Écritures », Al Imâm Qatâdah Ibn Di'âmah (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Ils connaissaient la vérité mais ils la délaissèrent, la dissimulèrent et renièrent même le fait de l'avoir possédé. » [At Tabârî - Jâmi' Ul Bayân Fî Tafsîr Il Qur°ân].

Commenter cet article