at-tawhid.net

Tafsir Sourate 27 (An Naml) - Verset 16 (Ibn Kathîr)

18 Février 2012, 11:41am

Publié par at-tawhid.net

Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit :

 

« Lorsque Sulaymân hérita de Dâwud, il dit : « Ô hommes ! Nous avons été initiés au langage des oiseaux, et nous avons été comblé de tous les bienfaits. Voilà vraiment une grâce immense ! ». »

 

[Sourate 27 - Verset 16]

 

Exégèse :

 

Al Imâm Ismâ'îl Ibn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit sur ce verset :

 

« Cela signifie qu'il a hérité de lui la science et le royaume [d'Isrâ°îl], et non les biens terrestres, car il avait d'autres enfants que lui, et il ne pouvait le faire hériter lui seul de tous ses biens.

 

Aussi, d'après un grand nombre de compagnons, il est rapporté dans un hadîth trouvable dans les recueils authentiques que le Prophète (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a dit : « Nous les Prophètes, nous ne laissons rien en héritage. Tout ce que nous laissons est considéré comme des aumônes. »

 

Ainsi, le Prophète véridique (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) nous informa que les Prophètes ne laissent rien en héritage, contrairement à ce qui en est pour les autre gens. Les biens qu'ils laissent sont donnés comme aumône au profit des pauvres et des nécessiteux, et ne sont pas laissés exclusivement à leurs proches, car ce bas-monde n'avait aucun intérêt pour eux et était méprisable à leurs yeux, de la même manière qu'il l'est pour Celui qui les a envoyés, les a élus et les a favorisés. C'est ainsi qu'il a dit : « Ô hommes ! Nous avons certes été initiés au langage des oiseaux », c'est-à-dire qu'il savait (que La Paix soit sur lui) ce que disaient les oiseaux et expliquait leurs envies et leur volonté aux gens.

 

Al Hâfiz Al Bayhaqî rapporta à ce sujet : « Abû Mâlik m'a informé du récit suivant : « Un jour, Sulaymân Ibn Dâwud passa devant un oiseau qui tournait autour d'une femelle en roucoulant. Il dit alors à ses compagnons : « Savez-vous ce que dit cet oiseau à cette femelle ? » Il luis répondirent : « Que dit-il ô Prophète d'Allâh ? » Il leur dit : « Il lui dit : « Epouse-moi et je te ferai habiter dans la meilleure chambre de Damas que tu peux souhaiter ! ». Et il ajouta : « C'est parce que les chambres de Damas sont bâties en pierre et que personne ne peut les habiter ; mais tout prétendant est un baratineur. ». ». » Ceci est rapporté par Ibn 'Asâkir d'après Abul Qâsim Zâhir Ibn Tâhir, d'après Al Bayhaqî.

 

Et il en fut de même pour tous les animaux et toutes les autres races d'animaux. La preuve de cela se trouve dans sa parole : « et nous avons certes été comblé de tous les bienfaits », c'est-à-dire de tout ce dont le royaume [d'Isrâ°îl] a besoin comme nombre de moyens, de soldats, d'armées de djinns et d'humains, d'oiseaux, de bêtes, de démons soumis, de sciences, de connaissances et d'interprétation des desseins des créatures, qu'elles soient douées de la parole ou non.

 

Et il a dit ensuite : « Voilà vraiment une grâce immense ! », c'est-à-dire provenant du Créateur et du Concepteur des cieux et de la terre. »

 

Fin de citation.

 

Source : Al Bidâyah wa An Nihâyah de l'Imâm Ismâ'îl Ibn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde).


Commenter cet article