at-tawhid.net

Tafsîr Sourate Al Qamar (54) - Versets 1 à 3 (Ibn 'Abbâs, Ibn Mas'ûd, Ibn Kathîr...)

10 Septembre 2013, 23:43pm

Publié par at-tawhid.net

Allâh (qu'Il soit exalté) dit : 

 

« L'Heure approche et la lune s'est fendue.

 Mais, chaque fois qu'un miracle se produit sous leurs yeux, les impies s'en détournent en disant : « C'est la magie qui continue ! »

 Et ils crient à l'imposture pour suivre leurs propres impulsions. Mais toute chose arrivera à son terme. »

 

[Sourate 54 – Versets 1 à 3]

 

Exégèse :

 

C'est un signe de l'Heure et de la fin des temps. Cet événement eu lieu avant l'émigration pour Madînat Ul Munawwarah.

 

Al Imâm Ismâ'îl Ibn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Allâh informe [par ceci] à propos de l'approche de la dernière heure, de la fin imminente et de la disparition de ce bas-monde, comme dans : « L'ordre d'Allah arrive ! Ne le hâtez donc pas ! » [Sourate 16 – Verset 1] ; « [L'échéance] du règlement de leur compte approche pour les hommes, alors que dans leur insouciance ils s'en détournent. » [Sourate 21 – Verset 1]. » [Tafsîr Ul Qur°ân Il 'Azîm].

 

Cet épisode est unanimement reconnu véridique et rapporté authentiquement dans les divers grands recueils de ahâdîth tels que le Sahîh Al Bukhârî, le Sahîh Muslim, ou encore le Musnad de l'Imâm Ahmad. Al Imâm Ismâ'îl Ibn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a ainsi dit : « L'intégralité des savants musulmans est d'accord pour dire que ce fut là un de ses plus grands miracles. » [Tafsîr Ul Qur°ân Il 'Azîm].

 

Et Al Imâm Muhammad Ibn Ismâ'îl Al Bukhârî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) rapporta également que Sayyidunâ 'Abdu Llâh Ibn Al 'Abbâs (qu'Allâh l'agrée) a dit : « La lune s'est fendue à l'époque du Prophète (ﷺ). »

 

Et Il rapporta également qu'il a dit aussi : « Nous étions en compagnie du Prophète (ﷺ) quand la lune se fendit en deux morceaux. Alors il nous dit : « Soyez témoins ! Soyez témoins ! ». »

 

Et Sayyidunâ 'Abdu Llâh Ibn Mas'ûd (qu'Allâh l'agrée) a dit, toujours rapporté par l'Imâm Al Bukharî : « Au temps du Messager d'Allâh (ﷺ), la lune se fendit en deux morceaux, un morceau au-dessus de la montagne, et un autre en contre-bas. Alors le Messager d'Allâh (ﷺ) nous dit : « Soyez témoins ! ». »

 

De nombreux autres témoignages existent en ce sens.

 

Al Hâfiz Ismâ'îl Ibn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) traita ce point de manière assez exhaustive dans son Bidâyah wa An Nihâyah, en voici quelques extraits :

 

« Al Hâfiz Abû Nu'aym a dit de son côté : « Il nous a été rapporté d'après 'Atâ°, d'après Ibn 'Abbâs, ainsi que d'après Muqâtil, d'après Ad Dahhak, d'après Ibn 'Abbâs qui a dit au sujet de la Parole de L'Exalté : « L'Heure approche et la lune s'est fendue. » [Sourate 54 – Verset 1] :

 

« Les polythéistes se sont réunis un jour avec le Prophète (ﷺ). Il y avait ce jour-là Al Walîd Ibn Al Mughîrah, Abû Jahl Ibn Hishâm, Al 'Âs Ibn Wâ°il, Al 'Âs Ibn Hishâm, Al Aswad Ibn 'Abd Yaghût, Al Aswad Ibn Al Muttalib, Zum'ah Ibn Al Aswad, An Nadr Ibn Al Hârith, ainsi que d'autres dignitaires.

 

Ils dirent au Prophète (ﷺ) : « Si tu es sincère dans ce que tu dis, fait fendre la lune pour nous de façon à ce qu'une partie soit sur le Mont Abû Qubays et que l'autre soit sur le Mont Qu'ayqi'ân. » Le Prophète (ﷺ) leur répondit : « Si je le fais, vous croirez [à l'Islâm] ? », ils répondirent : « Oui. ». La lune était alors dans sa plénitude. Le Prophète (ﷺ) demanda à Allâh de lui donner ce signe pour relever leur défi, et c'est alors que la lune se fendit, une partie étant au-dessus du Mont Abû Qays et l'autre au-dessus du Mont Qu'ayqi'ân. Le Messager d'Allâh (ﷺ) s'écria : « Ô Abû Salmah Ibn 'Abd Il Asad et Al Arqam Ibn Al Arqam ! Soyez témoins ! ». ». »

 

Plus loin, Al Imâm Ibn Kathîr a dit :

 

« Al Hâfiz Abul Qâsim At Tabarânî a rapporté de son côté d'après 'Ikrimah, d'après Ibn 'Abbâs qui a dit : « La lune a fait une éclipse du temps du Prophète (ﷺ) et les polythéistes déclarèrent alors que la lune fut ensorcelée. Le verset suivant fut alors révélé : « L'Heure approche et la lune s'est fendue, et si ils voient un miracle, ils s'en détournent et disent : « Voilà une magie persistante ! ». » [Sourate 54 – Versets 1 et 2]. »

 

C'est là une chaîne de transmission très bonne. Il y est dit qu'une éclipse eut lieu cette nuit-là. Il se peut que la lune se soit fendue le jour de cette éclipse, et c'est pour cela que ce phénomène a échappé à beaucoup d'habitants de la terre. Mais malgré cela, ce phénomène a été vu en plusieurs endroits de la terre. On rapporte ainsi que plusieurs historiens de l'Inde ont écrit cela dans leurs chroniques et cet événement fut connu [chez eux] sous le nom de « la nuit de la fêlure de la lune ». »

 

Et Al Imâm Abû Bakr Al Bayhaqî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit quant à lui : « Mughîrah nous a rapporté d'après Abu Dduhâ, d'après Masrûq, d'après 'Abdu Llâh [Ibn Mas'ûd] qui a dit : « La lune s'est fendue à Makkah jusqu'à devenir deux parties distinctes. Les paiens de Quraysh dirent alors aux habitants de Makkah : « C'est un tour de magie de Ibn Abî Kabshah ! Allez voir les voyageurs qui viennent à Makkah, s'ils disent avoir vu ce que vous avez vu, c'est qu'il est sincère dans ce qu'il dit, et s'ils n'ont pas vu ce que vous avez vu, alors c'est bien un tour de magie de sa part ! » 'Abdu Llâh ajouta : « Les voyageurs arrivant à Makkah, venant de toutes les contrées, furent interrogés, et ils confirmèrent tous avoir vu le phénomène. ». » [Dalâ°il Un Nubuwwah].

 

Commenter cet article