at-tawhid.net

Tafsir Sourate 9 (At Tawbah) - Verset 28 (Ibn Juzayy Al Kalbî, As Sâwî, As Suyûtî...)

8 Septembre 2011, 09:08am

Publié par at-tawhid.net

Allâh (qu'Il soit exalté) :

 

« Ô vous qui croyez ! Les païens sont une souillure. Interdisez-leur donc l'accès à la Mosquée Sacrée à l'expiration de cette année ! Si vous craignez un manque à gagner, Allâh y pourvoira de par Sa grâce, s'Il veut, car Il est Omniscient (Al 'Alîm) et Sage (Al Hakîm). »

 

[Sourate 9 – Verset 28]

 

Exégèse :

 

« Ô vous qui croyez ! Les païens sont une souillure. »

 

Al Imâm Ibn Juzayy Al Kalbî Al Gharanâtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « On dit qu'ils sont impurs en raison de leur rejet [d'Allâh et Sa religion]. Il est dit qu'il s'agit d'une janâbah (impureté rituelle majeure, et non physique). » [At Tas-hîl li 'Ulûm It Tanzîl].

 

« Interdisez-leur donc l'accès à la Mosquée Sacrée »

 

Al Imâm Ibn Juzayy Al Kalbî Al Gharanâtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Ceci est un texte interdisant aux polythéistes d'entrer dans la Mosquée Sacrée (Al Masjid Ul Harâm). Les savants sont unanimes sur ce sujet. Par analogie, Mâlik appliqua à tous les mécréants - qu'ils fassent parti des Gens du Livre ou autres - ce qui est en vigueur pour les polythéistes. Par analogie, appliqua à toutes les mosquées ce qui est en vigueur pour la Mosquée Sacrée. Ainsi, il interdit à tous les mécréants d'entrer dans n'importe quelle mosquée. Pour Ash Shâfi'î, cela concerne uniquement les mécréants et la Mosquée Sacrée. Il a ainsi interdit à tous les mécréants d'entrer dans la Mosquée Sacrée mais leur permet d'entrer dans les autres mosquées. Abû Hanîfah restreint la position émise par ce texte en interdisant uniquement aux polythéistes de pénétrer dans la Mosquée Sacrée et en leur permettant d'entrer dans d'autres mosquées. Il permit également aux Gens du Livre d'entrer dans la Mosquée Sacrée ainsi que dans les autres mosquées. » [At Tas-hîl li 'Ulûm It Tanzîl].

 

Et Al Imâm Ahmad As Sâwî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit aussi : « Les savants ont dit que les terres de l'Islâm se divisent en trois catégories concernant les mécréants. La premières [catégorie] est Al Harâm (l'Enceinte Sacrée) : il n'est aucunement permis au mécréant d' y entrer, bien que Abû Hanîfah autorise quelqu'un [de mécréant] possédant un passe-droit d'y entrer. La seconde [catégorie] est le Hijâz : il n'est pas permis à un mécréant d'y entrer sans permission et il ne peut pas rester plus de trois jours. Cela est basé sur le hadîth qui dit : « Deux religions ne peuvent cohabiter dans la Péninsule Arabique ». Cela s'étend des limites d'Aden à la terre d'Irak et de Jeddah à la côte située au bord de la Grande Syrie (Ash Shâm). La troisième [catégorie] est le reste des pays musulmans où les mécréants sont autorisés à résider et où la dhimmah leur est prélevée, ou bien lors d'un voyage hors de danger. Ceci dit, un mécréant ne doit pas entrer dans les mosquées sauf pour un motif valable. » [Hâshiyah 'Alâ Tafsîr Il Jalâlayn].

 

« A l'expiration de cette année »

 

Al Imâm Ibn Juzayy Al Kalbî Al Gharanâtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « C'est-à-dire après l'an 9 de l'Hégire, lorsque Abû Bakr fit le pèlerinage avec les gens et que 'Alî leur récita la Sûrat Ut Tawbah (9). » [At Tas-hîl li 'Ulûm It Tanzîl].

 

« Si vous craignez un manque à gagner, Allâh y pourvoira de par Sa grâce, s'Il veut »

 

Al Imâm Ibn Juzayy Al Kalbî Al Gharanâtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « « Si vous craignez un manque à gagner » à savoir être dans le besoin. Les polythéistes avaient l'habitude d'apporter de la nourriture à La Mecque [comme offrandes pour leurs divinités et aux pèlerins], et les gens craignaient de manquer de provisions si les polythéistes étaient empêchés de venir [à La Mecque]. Allâh leur promit alors qu'Il leur donnera suffisamment de ce dont ils ont besoin de par Sa générosité. C'est ainsi que tous les Arabes devinrent musulmans par la suite et que l'apport de provisions à La Mecque continua donc. Et Allâh conquit ensuite toutes les villes. » [At Tas-hîl li 'Ulûm It Tanzîl].

 

Et Al Imâm Jalâl Ud Dîn As Suyûtî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit aussi : « « Allâh y pourvoira de par Sa grâce, s'Il veut », c'est-à-dire qu'Allâh vous enrichira à travers les conquêtes et par le versement de la jizyah. » [Tafsîr Ul Jalâlayn].

 

« Car Il est Omniscient (Al 'Alîm) et Sage (Al Hakîm). »

 

Al Hujjat Ul Islâm Abû Hâmid Al Ghazâlî (qu'Allâh l'agrée) a dit : « Sa Science embrasse tout ce qui se passe depuis les profondeurs de la terre jusqu'au cieux les plus élevés et rien n'échappe à Sa Science, même pas le poids d'un grain de moutarde sur la terre et dans le ciel. » [Ihyâ° 'Ulûm Ud Dîn].

Al Imâm Ismâ'îl Ibn Kathîr (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il est sage dans Ses décisions, dans Ses actes, et il dispose chaque chose à sa juste place en raison de Sa parfaite connaissance, de Sa sagesse et de Sa justice. » [Tafsîr Ul Qur°ân Il 'Azîm].


Commenter cet article