at-tawhid.net

Un récit entre 2 savants imâmites qui en dit long sur l'honnêteté intellectuelle qui règne chez les adeptes du shi'isme imâmite

17 Mars 2010, 16:53pm

Publié par at-tawhid.net


Le savant shi'ite Muhammad At Tahrânî rapporte dans le 15ème volume de son ouvrage Ma'rîfat Ul Imâm, dans le chapitre intitulé : Critique de l'avis du muhaddith Al Qummî concernant le fait de ne pas relater certaines vérités historiques, le récit suivant entre deux célèbres savants du shi'isme imâmite :


« Il m'a été rapporté par mon ami, le regretté, le dévot, le généreux, son éminence, l'Ayato Llâh Sayyid Sadr Ud Dîn Al Jazâ°irî (qu'Allâh élève sa dignité) alors qu'il se trouvait un jour dans la demeure du regretté, l'Ayato Llâh Sayyid Muhsîn Al Âmîn Al 'Amilî (qu'Allah lui fasse miséricorde) au Sham (Syrie) et trouva ici présent le regretté, le digne de confiance parmi les Muhaddithîn, Ash Shaykh 'Abbâs Al Qummî (qu'Allah lui fasse miséricorde). Et une discussion prit place entre Al Qummî et Al Âmîn.

 

S'addressant à Al Âmîn, Al Qummî lui dit : « Pourquoi as-tu mentionné dans ton livre « A'yân Ush Shi'ât » le pacte d'allégeance de l'Imâm Zayn Ul 'Âbidîn (que La Paix soit sur lui) à Yazîd Ibn Mu'âwiya (que la malédiction [d'Allâh] et [les supplices de] l'Enfer soient sur lui et sur son père) ? »

 

Al Âmîn répondit : « « A'yân Ush Shi'ât » est un livre d'histoire et une biographie (des Imâms), et à partir du moment où il est dûment établi que Muslim Ibn 'Uqbah, lorsqu'il assiegea Madînah avec son armée considérable, se livrant aux tueries, aux pillages, à rendre licite le sang [des habitants], la chasteté [des femmes] et des biens pendant 3 jours suivant l'ordre de Yazîd, et se livrant à des crimes que la plume est incapable de décrire, c'est alors que l'Imâm Sajjâd (autre surnom de Zayn Ul 'Âbidîn) (que La Paix soit sur lui) prêta serment d'allégeance, et cela pour des raisons nécessaires dictées par ces circonstances, et de dissimulation de foi (taqiya) pour sauver sa vie et celle des gens de sa famille parmi le clan des Hâshim (Banî Hâshim). Comment n'écrirais-je pas tout cela et ne le mentionnerais-je pas dans l'histoire ? Et il en est de ce pacte d'allégeance comme celui de le Commandeur des Croyants 'Alî (que La Paix soit sur lui) envers Abû Bakr après que ce soit écoulé 6 mois après la mort du Prophète et du martyr de la Véridique Fâtimat Uz Zahrah (que La Paix soit sur eux). »

 

Al Qummî dit alors : « Il ne convient pas de mentionner ces informations quand bien même elles seraient dûment établies, car elles portent atteinte à la croyance des gens (parmi les Imâmites), et il convient de toujours mentionner les évènements qui ne contredisent pas à la croyance des gens (parmi les Imâmites). »

 

Sur ce, Al Âmîn dit : « En ce qui me concerne, je ne sais pas quels sont les évènements qui présentent une utilité et lesquels ne présentent pas d'intérêt. A toi de me dire quels sont ceux qui ne présentent pas un intérêt (et qui pourraient nuire à la croyance des gens) de sorte que je ne les écrive pas. ». »

 

Ce récit est également retrouvable sur les sites internet shi'ites imâmites.

 

Soulignons également le fait que Al Qummî, appelant à la dissimulation, est chargé de vérifier les chaînes de transmissions de hadîth chez les shi'ites et est l'un des plus grands spécialiste du hadîth parmi eux...

 

Al Muwahhidûn.

Commenter cet article