at-tawhid.net

Ibn Taymiyyah et Ibn Al 'Uthaymîn à propos de l'utilisation du chapelet

24 Mai 2009, 15:50pm

Publié par at-tawhid.net

Les wahhabites sont connus pour faire passer leur paresse dans le dhikr pour de la piété. Ils restreignent ainsi les formules de dhikr et leur nombre, notamment en imposant aux gens de ne pas utiliser de chapelet pour comptabiliser le nombre de récitation, et de s'en tenir strictement au comptage avec les doigts. Dans une telle situation, difficile de faire ne serait-ce que 1000 salât 'ala-n-Nabî...Ceci étant, nous allons voir que deux figures emblématiques de cette secte n'interdisent aucunement l'utilisation d'un chapelet et sont bien loin de l'hystérie collective qui touche les wahhabites sur ce sujet.

Rappelons au préalable que l'utilisation du chapelet est permise ou recommandée selon les juristes sunnites, et qu'il est recommandé d'utiliser les doigts pour un court nombre de récitation, comme pour les tasbihât après la prière.

Le Shaykh Taqîy Ud Dîn Ibn Taymiyyah a donc dit à propos de l'utilisation du chapelet :

" Pratiquer le tasbîh avec ses doigts est une sunnah comme le Prophète a dit à certaines femmes : " Faites le dhikr avec vos doigts car ils sont responsables et seront questionnés [sur ce pour quoi ils étaient utilisés]. "

Quant au fait de le pratiquer avec des noyaux ou des pierres et autres, ceci est bien. Il y avait parmi les compagnons ceux qui le faisaient, le Prophète a vu la mère des croyants faire du dhikr avec des cailloux et il approuva son acte d'adoration. Il est rapporté aussi que Abû Hurayrah pratiquait le dhikr avec des petits cailloux.

En ce qui concerne le dhikr pratiqué avec un collier de perle ou autre : certains parmi les gens le considère déconseillé (makrûh), et d'autres pensent le contraire (que cela est conseillé). Si ton intention est pure alors ceci est une bonne chose et non pas désapprouvé, par contre, l'utiliser sans raison ou le porter de façon apparente dans le but que les gens le voient, comme dans le fait de l'accrocher à son cou en guise de collier ou bien comme bracelet autour du poignet, ceci est soit de l'ostentation soit une présomption d'hypocrisie, et l'imitation des gens sournois sans raison valable est selon un premier point de vue illicite, et selon un autre point de vue il peut être déconseillé.

Quant à l'ostentation dans l'adoration particulière telle que la prière, le dhikr ou la lecture du Qur°ân, cela fait partie des grands péchés (al kabâ°ir). » (Ibn Taymiyyah - Majmû' Ul Fatâwâ, 22/187).

 

Et le Shaykh Muhammad Ibn Sâlih Al 'Uthaymîn a dit :

 

" Le chapelet n'est pas une innovation religieuse. En effet, la personne l'utilisant ne cherche pas à adorer Allâh à travers l'objet, mais veut seulement comptabiliser efficacement le nombre de tasbîh prononcés, ou de tahlîl, de tahmîd, ou de takbîr. Ce n'est donc qu'un moyen et ce n'est pas un but en soi. Cependant, le mieux est de pratiquer le tasbîh avec ses doigts, pour différentes raisons […] " (Ibn Al 'Uthaymîn - Nûr 'Ala-d-Darb et Majmû' Ul Fatâwâ Wa-r-Rasâ°il vol.13, p.240).

 

Qu'Allâh nous gratifie de l'amour de Sa mention, purifie nos coeurs et augmente notre savoir. Allâhumma âmîn.

Commenter cet article