Les qualités qu'un bon citoyen musulman se doit d'avoir (Al Bâjî)

Fév 2, 2014

 

Al Imâm Abu-l-Walîd Ibn Khalaf Al Bâjî Al Andalusî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit à ses enfants dans son testament :

 

 

" Ordonnez le bien et soyez de ceux qui l'ordonnent, réprouvez le mal et dispensez-vous de le commettre.

 

 

Obéissez à ceux à qui Allâh a confié la responsabilité tant qu'ils ne vous appellent pas au péché, dans quel cas il faut vous abstenir. [1] Mais accordez-leur l'obéissance en dehors de cela.

 

 

Je vous recommande la sincérité car elle est ornement. Gardez-vous du mensonge car il est avilissement. Celui qui est réputé pour être sincère parle sans aucun risque et est digne d'éloges. Le menteur, quant à lui, est délaissé et blâmé et il ne peut que se taire. La moindre sanction du menteur est que sa véracité ne soit pas acceptée et que son droit ne soit pas respecté. Et Allâh n'a jamais qualifié quelqu'un de menteur sinon pour le blâmer, et Il n'a jamais qualifié quelqu'un de véridique sinon pour le louer et l'élever.

 

 

Restituez les dépôts confiés et gardez-vous de vous approcher de la trahison. Rendez les dépôts à ceux qui vous les ont confiés et ne trahissez point ceux qui vous ont trahis. [2]

 

 

Respectez vos engagements, " Car on sera interrogé au sujet des engagements " [Sourate 17 – Verset 34]. Soyez fidèles à la mesure et au poids, car la diminution est abomination et n'augmente pas les biens mais diminue plutôt la religion [3]. "

 

 

Fin de citation.

 

 

Source : Al Wasiyyah de l'Imâm Abu-l-Walîd Al Bâjî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).

 

 

Notes :

 

 

[1] Qu'il s'agisse d'autorités musulmanes ou non. A partir du moment où un musulman choisit de vivre dans un endroit régit par une législation spécifique, il se doit de la respecter dans tout ce qui ne contrevient pas aux fondements de l'Islâm.

 

 

[2] Les fraudes aux diverses allocations sont donc absolument interdites et condamnables.

 

 

[3] Certains musulmans, notamment de tendance wahhabite (appelée aussi salafiste), pensent ne pas avoir à tenir d'engagements envers le pays dans lequel ils séjournent lorsque ce dernier ne se réclame pas de l'Islâm. Certains osent les trahir et sèment l'insécurité et la violence. Le vol, l'assassinat et tout autre interdit relevant de la morale ne connaissent pas de frontières, ni de religion. Tous sont des maux à combattre où qu'ils se trouvent et quelle que soit la personne qui les commet. Et Allâh dit : " Les serviteurs de l’Infiniment Miséricordieux sont ceux qui foulent la terre avec humilité et lorsque les ignorants s’adressent à eux, ils disent Paix." (25 :63)