at-tawhid.net

Abû Hanîfah aurait déclaré que Abû Bakr As Siddîq et le diable ont une foi similaire

19 Novembre 2016, 11:11am

Publié par at-tawhid.net

Afficher l'image d'origine

L'Imâm Abû Hanîfah (qu'Allâh lui fasse miséricorde) est un homme qui a n'eu de cesse de voir ses propos déformés et sa personne accusée de tous les maux. Son degré de sainteté et de science était tel qu'il suscita beaucoup de jalousie, d'animosité, et parfois d'incompréhension. Plusieurs livres et sites internet d'obédience chiite imamite rapportent une de ses paroles qu'ils pensent être une attaque à l'encontre de Sayyidunâ Abû Bakr (qu'Allâh l'agrée) et une preuve comme quoi ce dernier n'était pas un homme bon selon l'Imâm.

Al Imâm Abû Hanîfah a dit en effet :

" La foi de Abû Bakr As Siddîq et la foi de Iblîs sont pareilles. Iblîs disait : " Ô Seigneur ! ", et Abû Bakr disait : " Ô Seigneur ! ". "

Ceci est rapporté par Ibn Al Jawzî, descendant de Abû Bakr, dans son Al Muntazam Fî Târîkh Il Muluk wa-l-Amam et Al Khatîb Al Baghdâdî dans son controversé Târîkh Baghdâd.

Les chiites imamites s'en réjouissent et clament que Abû Hanîfah éprouvait la même haine qu'eux à l'encontre de Abû Bakr. On peut ainsi lire sur un des sites chiites imamites majeurs des propos méprisables du genre : " En effet ! Iblîs était clairement mécréant et Abû Bakr était comme lui dans la foi ! " ; ou encore : " Nous sommes parfaitement d'accord avec Abû Hanîfah sur le fait que la foi de Abû Bakr et celle de Iblîs sont identiques, par Allâh nous sommes bien d'accord ! "

Combien cette attitude est différente des discours mielleux pseudo-fraternalistes et remplis d'hypocrisie que nous avons l'habitude d'entendre lorsque ces derniers s'adressent à la masse des musulmans ! Et telle est la véritable croyance des imamites et le but final vers lequel ils veulent que les gens arrivent vis-à-vis de Abû Bakr.

Si ces gens avaient pris la peine d'étudier la pensée de Abû Hanîfah ainsi que sa vie, ils ne se seraient pas couverts de ridicule en plongeant tête baissée dans des affirmations clairement influencées par la passion, car cette parole de Abû Hanîfah ne signifie absolument pas ce que ces fanatiques imamites prétendent.

- Premièrement, sans même avoir besoin de réfléchir un instant, on voit que Abû Hanîfah nomme Abû Bakr comme étant " As Siddîq, le Véridique ". Comment donc être un des pires mécréants tout en étant véridique ?

- Deuxièmement, le sens de cette parole est claire pour quiconque possède un minimum de spiritualité, de bon-sens, et a préservé son coeur des ténèbres de la haine. Elle signifie que le Seigneur est Unique aussi bien du point de vue du meilleur des hommes après les Prophètes que de la pire créature de tous les temps. Là est d'ailleurs la raison d'Abû Hanîfah de faire référence à ces deux personnes. Les deux invoquaient Le Seul et Unique Seigneur. Car bien que rebelle, Iblîs n'en demeure pas moins certain qu'il n'y a qu'un Dieu Unique Créateur de toute chose. Il était le plus rapproché d'Allâh parmi les jinns et lui parla directement, il fut témoin de nombreuses choses auprès des Anges qu'aucun homme ou jinn n'a vu, il est ainsi parfaitement au courant de l'existence d'Allâh L'Unique, et c'est notamment ce qui lui valut une telle déchéance lorsqu'Allâh lui intima l'ordre de se prosterner devant Âdam (que La Paix soit sur lui). Lui qui savait tant de choses à préféré se prosterner devant son égo plutôt que son Créateur lors d'un moment fatidique du Dessin Divin. Abû Bakr croyait lui aussi fermement en Allâh, s'entretenant intimement avec son Seigneur, tout comme Iblîs le fit tel que cela est rapporté dans le Qur°ân où Allâh dit :

" Oui, Nous vous avons créés, puis Nous vous avons façonnés. Puis Nous avons dit aux anges : " Prosternez-vous devant Âdam ! " Ils se sont prosternés, à l'exception d'Iblis qui, lui, ne s'est pas prosterné. Allâh dit : " Qu'est-ce qui t'a empêché de te prosterner lorsque Je te l'ai ordonné ? " Il répondit : " Je suis meilleur que lui. Tu m'as créé de feu, et lui Tu l'as créé d'argile ". Allâh dit : " Descends d'ici ! Tu n'as pas à t'enfler d'orgueil en ce lieu. Sors donc, car tu fais partie des destitués ! " Il répondit : " Accorde-moi un délai jusqu'au jour où ils seront ressuscités ". Allâh dit : " Oui, ce délai t'est accordé ". Il dit alors : " Puisque Tu m'as égaré, je leur obstruerai Ta voie droite, puis je les harcèlerai, par-devant et par-derrière, sur leur droite et sur leur gauche. Et Tu ne trouveras, chez la plupart d'entre eux, aucune reconnaissance ". Allâh dit : " Sors d'ici, méprisé, rejeté ! Ceux d'entre eux qui te suivront, J'en remplirai la Géhenne avec vous tous ". " (7:11-18)

Cependant, on pourrait se demander : pourquoi donc mentionner Iblîs et pas quelqu'un parmi les Anges pour nous faire comprendre de telles choses ? Tout simplement parce qu'à travers cet exemple, comme invoqué vaguement plus haut, Abû Hanîfah voulait enseigner que la croyance ferme en l'existence d'Allâh n'implique pas forcément d'être bon ou mauvais, ni même d'ailleurs d'être musulman. Et deux êtres totalement opposés dans leur relation avec Allâh peuvent tout à fait croire fermement en Lui.

- Enfin, troisième point de notre développement, tout ce qui est rapporté authentiquement de l'Imâm Abû Hanîfah et de ceux qui se réclament de lui est que Sayyidunâ Abû Bakr est un homme de grand mérite et l'élite des Compagnons.

Abû Hanîfah a dit ainsi dans son Fiqh Ul Akbar :

" Le meilleur des êtres après le Messager de Allâh (qu'Il soit exalté), c'est Abû Bakr As Siddîq, ensuite 'Umar Ibn Al Khattâb, ensuite 'Uthmân Ibn 'Affân, ensuite 'Alî Ibn Abî Tâlib, que la satisfaction d'Allah soit sur eux tous. Ils se sont maintenus dans la vérité. Nous les aimons tous, et nous ne mentionnons les Compagnons qu'en bien. "

Et l'Imâm Abû Ja'far At Tahâwî a dit dans son Bayân Ul I'tiqâd Ahl Is Sunnah wa-l-Jama'ah (qu'il définit comme étant " un rappel exposant le dogme des représentants de la Sunnah et de la majorité. Un rappel conforme à l'école des jurisconsultes de la ummah que sont Abû Hanîfah An Nu'mân Ibn Thâbit Al Kûfî, ainsi qu'Abû Yûsuf Ya'qûb Ibn Ibrâhîm Al Ansârî, et Abû 'Abdi Llâh Muhammad Ibn Al Hasan Ash Shaybânî (que l'agrément d'Allâh soit sur eux tous), et les fondements de la religion auxquels ils adhèrent avec foi et avec lesquels ils servent le Seigneur des mondes ") :

" Nous confirmons le califat après le Messager de Allah (ﷺ), en premier lieu pour Abû Bakr As Siddîq (qu'Allâh l'agrée), en raison de son mérite et de sa priorité sur toute la communauté [...] " ;

Mais encore :

" Nous témoignons que les dix personnes que le Messager d'Allâh (ﷺ) a nommé et à qui il a annoncé le Paradis iront bien au Paradis, conformément à ce que le Messager d'Allâh (ﷺ) a témoigné qu'ils auraient, sa parole étant véridique. Et il s'agit de Abû Bakr etc... " ;

Et enfin :

" Celui qui parle en bien au sujet des Compagnons du Messager d'Allâh (ﷺ), de ses épouses purifiées de toute souillure et de sa descendance purifiée de toute mécréance, celui-ci sera à l'abri de l’hypocrisie. "

La pensée de Abû Hanîfah concernant Abû Bakr As Siddîq est donc très claire. Mais un tel agissement de la part des imamites prouve ni plus, ni moins, combien le chiisme imamite est une hérésie fanatique remplie de haine et un extrémisme bien éloignée de l'éthique et du savoir de l'élite de la communauté que sont les Ahl Ul Bayt.

Ô Allâh, prie sur notre sieur Muhammad ainsi que sa famille et salut-les, et agrée ses compagnons vertueux et ceux qui les ont suivis. Répand l'amour dans les coeurs des musulmans, aplanit les divergences qui les divisent et fais-nous miséricorde. Allâhumma âmîn.

Commenter cet article