Accueil > Biographies de grandes figures de l'Islam > Article

Sâlim Ibn 'Abdi Llâh Ibn 'Umar Ibn Al Khattâb - سالم ابن عبد الله ابن عمر ابن الخطّاب (d.~106)

Fév 19, 2014

http://nativepakistan.com/wp-content/uploads/2012/08/Medina-Old-Photos-Rare-pic-of-Masjid-e-Nabawi-and-Madina-City-Old-Images-of-Medinah.jpg

 

Il s'agit de l'érudit, de l'un des 7 grands juristes de Médine, Sayyidunâ Sâlim Ibn 'Abdi Llâh Ibn 'Umar Ibn Al Khattâb Ibn Nufayl Ibn 'Abd Il 'Uzza Ibn Riyâh Ibn 'Abdi Llâh Ibn Qurt Ibn Rizâh Ibn 'Adî Ibn Ka'b Ibn Lu°ayy Ibn Ghâlib Ibn Fihr, ce dernier étant surnommé Quraysh d'où provient le nom du clan Qurayshite. Il était ainsi le fils du compagnon 'Abdu Llâh Ibn 'Umar et le petit-fils du compagnon et deuxième calife 'Umar Ibn Al Khattâb, et avait par conséquent un ancêtre commun avec le Messager d'Allâh (), à savoir Ka'b Ibn Lu°ayy.

 

 

Al Qâdî Shams Ud Dîn Ibn Khallikân a dit de lui dans son Wafayât Ul A'yân :

 

" Sâlim Ibn 'Abdi Llâh, surnommé Abû 'Umar ou Abû Abdi Llâh, était le petit-fils du calife 'Umar Ibn Al Khattâb Al 'Adawî.

 

 

Il était l'un des chefs des juristes de Médine ainsi que l'un des principaux épigones (tâbi'în) de par son âge, son savoir et son authenticité dans le hadîth. Il transmit des ahâdîth d'après son père ['Abdu Llâh Ibn 'Umar] et d'autres personnes, et sa propre compétence fut mentionnée par Az Zuhrî et Nâfi'.

 

 

Il mourut vers la fin du mois de dhu-l-hijjah en l'an 106 de l'Hégire, ou bien en 108 selon d'autres versions. Le calife Hishâm Ibn 'Abd Il Mâlik (de la dynastie omeyyade) présida le pèlerinage de cette même année, et à son retour de La Mecque, il entra à Médine au moment de la mort de Sâlim. C'est lui qui dirigea la prière funéraire sur sa dépouille et qui procéda à son enterrement au cimetière Al Baqî'. La foule était tellement immense...

 

 

[…] Muhammad Ibn Ishâq, l'auteur de l'ouvrage intitulé Al Maghâzî Wa-s-Siyar, rapporta :

 

 

" J'ai vu Sâlim Ibn 'Abdi Llâh Ibn 'Umar Ibn Al Khattâb, il était toujours vêtu de laine [comme les soufis de son époque]. Il était un homme fort et vivait du travail de ses mains. Un jour, le calife Sulaymân Ibn 'Abd Il Mâlik (7 ème calife omeyyade) allait entrer à l'intérieur de la Ka'bah et, voyant Sâlim, lui dit de lui demander tout ce qu'il désirait, ce à quoi Sâlim répondit : " Par Allâh, je ne demanderai qu'à Allâh Seul étant donné que je me trouve dans la Maison d'Allâh ! ". ". "

 

 

Et le Hâfiz Adh Dhahabî a dit dans son Siyar A'lâm In Nubalâ° :

 

 

" Il rapporta le hadîth de son père [‘Abdu Llâh Ibn ‘Umar], ainsi que de ‘Âïshah (trouvable chez An Nasâ°î), de Abû Hurayrah (trouvable chez Al Bukhârî et Muslim), de [son grand-oncle] Zayd Ibn Al Khattâb Al ‘Adawî, de Abû Lubâbah Ibn ‘Abd Il Mundhir (de manière mursal), Râfi’ Ibn Khadîj, de Safînah et de Abî Râfi’ affranchis du Prophète (), Sa’îd Ibn Al Musayyib et l’épouse de son père Safiyyah [Bint Abî ‘Ubayd].

 

 

Rapportèrent de lui son fils Abû Bakr, Sâlim Ibn Al Ja’d, ‘Amr Ibn Dînâr Al Qahramân, Muhammad Ibn Wâsi’, Yahyâ Ibn Ishâq Al Hadramî, Abû Bakr Ibn Hazm, Az Zuhrî, Muhammad Ibn Abî Harmalah, Kathîr Ibn Zayd, Fudayl Ibn Ghazwân, Hanzalah Ibn Abî Sufyân, Sâlih Ibn Kaysân, Sâlih Ibn Muhammad Ibn Zâ°dah Abû Wâqid, ‘Âsim Ibn ‘Abdu Llâh, ‘Abd Ul ‘Azîz Ibn Abî Rawwâd, [son petit-neveu] ‘Ubaydu Llâh Ibn ‘Umar [Ibn Hafs Ibn ‘Âsim Ibn ‘Umar Ibn Al Khattâb], ‘Ikrimah Ibn ‘Ammâr, le fils de son frère ‘Umar Ibn Hamzah, le fils du fils de son frère ‘Umar Ibn Muhammad Ibn Zayd et Khâlid Ibn Abî Bakr Ibn ‘Ubaydi Llâh, et le fils de son frère Al Qâsim Ibn ‘Ubaydi Llâh. "

 

 

De par son statut d'éminent savant de la ville de Médine, on retrouve des traces de sa pensée au sein de l’école de jurisprudence de l'Imâm Mâlik Ibn Anas (qu'Allâh lui fasse miséricorde), qui rapporta d’ailleurs quelques ahâdîth et paroles de sa part dans son Muwattâ°. L’Imâm Sâlim était également très apprécié du calife 'Umar Ibn 'Abd Il 'Azîz (qu'Allâh lui fasse miséricorde), chacun d'eux s'admirant mutuellement.

 

 

Al Imâm Ibn Al Jawzî a dit dans son Sifat Us Safwah :

 

 

" Il était celui qui ressemblait le plus à son père parmi tous ses frères. Son père l’aimait beaucoup et il n’hésita pas à l’exprimer à travers certains vers de poésie qu’il composa [...]

 

 

Muhammad Ibn Sâra rapporta : " J’ai vu Sâlim Ibn ‘Abdi Llâh arriver chez nous alors qu’il était en Pèlerinage. Il fit la prière de la nuit, puis se tint debout dans un angle faisant face à la porte des Banî Sahm, et ne cessa de s’incliner de droite à gauche jusqu’à l’apparition de l’aube. "

 

 

Sufyân Ibn ‘Uyaynah rapporta : " Hishâm Ibn ‘Abd Il Malik entra un jour auprès de la Ka’bah et y trouva Sâlim Ibn ‘Abdi Llâh. Il lui dit : " Ô Sâlim, dis-moi ce dont tu as besoin ! " Sâlim lui répondit : " J’ai honte de demander à un autre qu’Allâh alors que je me trouve dans la Maison d’Allâh. " Lorsque Sâlim sortit, Hishâm le suivit et lui dit : " Maintenant que nous sommes dehors, demande ce que tu veux. " Sâlim lui dit : " Concernant les choses de ce bas-monde ou celles de l’au-delà ? " Hishâm dit : " Les choses de ce bas-monde, évidemment. " Sâlim lui dit alors : " Je ne les ai pas demandées à Celui qui les possède, comment veux-tu donc que je les demande à celui qui ne les possède pas ?! ". "

 

 

Et l’Imâm Muwaffaq Ud Dîn Ibn Qudâmah rapporta dans son Kitâb Ur Riqqah Wa-l-Bukâ' qu'un jour, le calife 'Umar Ibn 'Abd Il 'Azîz demanda conseil à l'Imâm Sâlim Ibn 'Abdi Llâh Ibn 'Umar, ce dernier lui conseilla alors : " Si plus tard, tu veux être délivré du châtiment d'Allâh, alors jeûne toute ta vie et fais en sorte que ta mort soit la rupture de ce jeûne ! "

 

 

Qu'Allâh fasse miséricorde l'Imâm Sâlim Ibn 'Abdi Llâh Ibn 'Umar ainsi qu’à ses deux nobles ancêtres et leur pieuse descendance. Qu'Allâh illumine leurs tombes, les ressuscite en position de gloire et leur accorde les plus hauts degrés du Paradis. Allâhumma Âmîn.